LIFA de cross

Morhad Amdouni a dominé le cross long des demi-finales des Championnats de France de cross à Coulommiers.

 

Sur un parcours rendu très exigeant par les pluies des derniers jours, Morhad Amdouni a réalisé un véritable récital pour s’imposer en solitaire sur le cross long. Chez les femmes, Mathilde Chachignon s’est surprise elle-même pour remporter le titre devant l’internationale Samira Mezeghrane.

De belles étendues d’herbe, quelques petites butes et surtout beaucoup de boue, le cocktail était parfait pour que ces LIFA de cross soient un vrai rendez-vous de cross-country. Le président Jean-Jacques Godard avait d’ailleurs prévenu : « les premiers à Coulommiers seront costauds aux Championnats de France ». A la vue de la performance de Morhad Amdouni, il est évident qu’il sera de la bataille dans trois semaines à Saint-Galmier. Revenu il y a une semaine d’un stage d’un mois et demi au Kenya, l’athlète du Val d’Europe a réalisé une véritable démonstration de force, reléguant l’Azéri Hayle Ibrahimov, pourtant un sérieux client sur la piste (13’09 sur 5 000 m), à quarante secondes. Même si ce dernier avait déjà couru à Mondeville hier sur 3 000 m (voir article). « J’en avais encore sous le pied, lâchait Amdouni. J’aurais pu encore accélérer. Mais en rentrant de stage au Kenya, j’ai eu la diarrhée pendant deux, trois jours. Je ne savais pas trop si j’allais courir ou pas. Mais finalement c’est passé. Je me suis fait plaisir. C’est de bon augure avant les France. »

Geyer–Carles se rassure

Des Championnats de France où Mathilde Chachignon pourra revoir ses ambitions à la hausse. La spécialiste du 3 000 m steeple a terminé deuxième derrière l’Algérienne Nawal Yahi, intouchable, mais a conquis le titre devant l’internationale Samira Mezeghrane. « J’étais plutôt bien. J’ai essayé d’accrocher Samira. J’ai réussi à revenir avec les petites butes. Quand je suis revenue, j’ai tenté de repartir tout de suite. Je reviens de stage. J’étais un peu dans l’expectative. C’est plutôt une bonne surprise. »

LIFA de cross

Mathilde Chachignon est revenue progressivement sur Samira Mezeghrane avant de la distancer.

 

En temps normal, une victoire sur le cross court de Johanna Geyer–Carles lors de ces LIFA n’aurait pas été une surprise. Mais la championne de France en titre du cross a été arrêtée dix jours à cause d’une douleur à la hanche contractée en stage au Portugal. Et ce n’est qu’à l’échauffement qu’elle a décidé de s’aligner. Partie prudemment derrière sa coéquipière Emma Oudiou et Aude Korotchansky, Geyer–Carles a attendu la dernière partie du parcours pour faire la différence. «  Je me rassure vachement. Je n’ai pas eu mal à la hanche pendant la course. Ca me donne confiance pour les trois prochaines semaines. »

Akaouch, inscrit de dernières minutes

Un rendez-vous national où les filles de l’Athlé Sud 77 seront les grandes favorites par équipes puisqu’en plus des habituelles Emma Oudiou (2e aujourd’hui) et Aissë Sow (3e), elles pourront compter sur la vice-championne d’Europe du 800 m Rénelle Lamote, de retour de blessure et bien décidée à jouer un top 8 en individuel à Saint-Galmier (5e aujourd’hui).

LIFA de cross

Johanna Geyer–Carles, Aissë Sow et Renelle Lamote ont trusté les premières places sur le cross court.

 

Habitué aux places d’honneur lors des rendez-vous nationaux, Mehdi Akaouch a encore fait parler sa foulée légère. Pourtant en préparation pour le marathon (abandon au 23e km lors de celui de Marrakech il y a une semaine) et grippé, l’athlète de l’AS Pierrefite n’a laissé aucune miette à ses adversaires sur le cross court devançant Michael Simon et Julien Samson, pourtant auteur d’un gros finish pour arracher cette troisième place. « Je ne devais pas courir aujourd’hui, expliquait Akaouch. Je me suis inscrit 45 minutes avant pour remplacer Samuel Moutachi qui est blessé. Je l’ai fait pour le club alors que je suis en préparation marathon. J’ai déjà fait deuxième des France de cross court donc si j’y vais, ça sera pour un podium. »

Khelaf prêt pour les France

Le junior Yani Khelaf se déplacera également à Saint-Galmier pour au moins monter sur la boite. Et c’est encore plus évident pour lui quand son meilleur ennemi Louis Gilavert n’est pas là. Blessé au genou depuis les sélections aux Championnats d’Europe de cross, Gilavert est en phase de reprise et ne sera pas à Saint-Galmier, de quoi laisser un boulevard à Khelaf chez les juniors, qui a géré son effort aujourd’hui. « J’étais un peu fatigué avec les compétitions qui se sont enchainées, avouait Khelaf, vainqueur devant Nathan Gouacide et Krilan Le Bihan. Et depuis le meeting de Reims (voir article), je me suis bien entrainé. Vendredi, J’ai fait 6×200 m avec 6’ de récup entre 23’’5 et 24’’ donc j’avais les ischio-jambiers un peu chargés aujourd’hui. »

Pensionnaire du pôle espoirs de Fontainebleau, Khelaf a pu d’ailleurs admirer la domination de ses collègues d’entrainement puisque la course cadettes a été remportée par la championne de France en titre Claire Carrere devant Eline Verdavaine et l’internationale Alizée Benaiteau. Même domination de l’Athlé Sud 77 chez les juniors filles où Leila Hadji a fait cavalier seule s’imposant devant Romane Jentet et Julie Lejarraga et d’Abderrazak Charik chez les espoirs.

Vainqueur chez les cadets, Virgile Neunlist sera également à suivre dans trois semaines aux Championnats de France, car à la vue du niveau des LIFA de ce dimanche, de nombreux médaillés devraient provenir des rangs franciliens.

Tous les résultats.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment