William Reppert

William Reppert a décroché le titre de champion de France juniors du 60 m cet hiver à Val-de-Reuil.

 

Gravement blessé après avoir percuté un athlète lors de la finale du 100 m des Championnats de France juniors 2017, William Reppert a réalisé une saison hivernale parfaite en remportant le titre junior sur 60 m et en abaissant son chrono à 6’’77. Entretien.

30 juin 2017 à Dreux. Dans quelques minutes, la finale du 100 m des Championnats de France juniors va s’élancer. Ils sont huit au départ avec notamment la star montante du triple saut Melvin Raffin et William Reppert, l’un des outsiders pour le titre, après ses 10’’73 du mois de mai. Les athlètes prennent leurs marques, règlent leurs blocks, et d’un coup un grand choc est entendu en début de ligne droite.

Double fracture au visage

Alors qu’il réalise son premier départ d’échauffement, William Reppert percute de plein fouet un sauteur en longueur qui venait de traverser la piste pour aller glaner quelques conseils auprès de son entraineur. Le coup est brutal et l’athlète du Nantes Métropole athlétisme quitte la piste sur une civière, loin de la médaille qu’il envisageait. « Avant la finale, comme tout le monde, je préparais mes blocks, se souvient-il. A ce moment-là, normalement, les gens n’ont pas le droit de traverser la piste. Mais quand j’ai fait mon premier départ, j’ai pris quelqu’un en pleine face. J’ai eu une fracture du nez et une autre du plancher de l’orbite. »

Evacué immédiatement à l’hôpital, le Français doit subir une opération une semaine plus tard alors que se profilent trois semaines plus tard les Championnats d’Europe juniors de Grosseto, l’objectif de sa saison. « J’ai eu une opération avec une anesthésie générale, rappelle-t-il. J’ai été à deux doigts de craquer et de ne pas aller aux Europe. Je n’avais pas la forme, je devais prendre plein de médicaments pour mieux récupérer. J’étais tellement mal en point que je voulais abandonner. »

Un seul oeil opérationnel aux Europe

Touché à l’œil droit, William Reppert a des difficultés pour voir correctement et c’est avec un bandeau sur un œil qu’il participe à la cinquième place du 4×100 m français en Italie. « Suite au coup, j’avais un œil décalé avec l’autre, donc je ne pouvais pas voir dans l’axe avec mes deux yeux. Je me suis convaincu d’aller aux Europe car c’était l’objectif de ma saison. »

De retour de Grosseto, le Nantais met encore quelques jours à recouvrer l’usage total de ses deux yeux avant de passer à autre chose et de donner rendez-vous à l’hiver prochain. « Je n’ai pas psychoté là-dessus. Je me suis dit que c’était des choses qui arrivaient. Ce n’est pas une blessure qui m’a empêché de reprendre. Au final, c’est arrivé une fois mais ça n’arrivera pas deux fois ! »

Enfin premier aux France

Et même s’il est beaucoup plus prudent dorénavant sur ses départs, le Nantais n’a pas semblé perturbé cet hiver, au contraire. Vainqueur des Championnats de France juniors sur 60 m à Val-de-Reuil, il a également remporté le match international chez lui à Nantes, portant son record à 6’’77. « En finale des France, j’ai réussi à mettre les choses en place, explique celui qui avait, jusque-là terminé trois fois à la troisième place des Championnats de France (3e sur 60m et 100 m en cadets en 2016, 3e sur 60 m en juniors en 2017). Et à Nantes, j’ai rempli mon objectif de la saison en descendant sous les 6’’80. Tout va mieux ! »

Après cette première revanche, William Reppert en a une deuxième à prendre sur le 100 m. Les Championnats de France d’Evry Bondoufle, puis les Mondiaux de Tampere cet été devraient lui permettre d’effacer complètement cette tuile.

A lire également

France jeunes en salle : Le doublé pour Larue, les perfs pour Fletcher et Dalmat

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment