Teddy Tamgho

Teddy Tamgho va reprendre le fil de sa carrière ce samedi en Guadeloupe.

 

Le champion du monde 2013 du triple saut va reprendre le fil de sa carrière ce samedi en Guadeloupe lors du meeting international de Baie-Mahault, un peu moins de deux ans après sa grave blessure au genou survenue lors des France Elite d’Angers en 2016.

C’est un secret que le garçon a voulu garder le plus longtemps possible. Très discret depuis sa fracture du fémur de la jambe gauche survenue en plein concours des Championnats de France Elite 2016, Teddy Tamgho passait son temps  à éluder la question de son retour sur les pistes, laissant néanmoins entrevoir une sortie heureuse. « Ne vous inquiétez pas, nous avait-il glissé en juillet dernier. Quand je reviendrai, vous le saurez. »

La fin d’un long tunnel

Ce retour devrait arriver ce samedi lors du meeting international de Guadeloupe à Baie-Mahault, où selon nos informations, le champion du monde 2013 va prendre part au concours du triple saut.

Un concours qui devrait marquer la fin d’un long tunnel pour le recordman du monde en salle du triple saut depuis cette blessure et une greffe osseuse qui avait eu du mal à prendre. Dans l’incapacité de reprendre l’entrainement en 2017, Tamgho avait depuis beaucoup oeuvré auprès de son groupe d’entrainement, la Team Tamgho, et on ne le voyait plus sur les sautoirs qu’en tant que coach.

Les Europe dans le viseur

Mais depuis son déménagement à Reims en début de saison (voir article), le Français a retrouvé de l’élan et son corps semble le laisser enfin tranquille. De retour progressivement à l’entrainement, il a pu reprendre sérieusement depuis le mois de décembre.

Dorénavant tout semble rouler pour le recordman de France (18,04 m) qui sera donc sur la piste dès ce samedi avant d’enchainer normalement par le deuxième tour des Interclubs avec son club de Bordeaux Athlé le 20 mai. Le tout avec évidemment l’ambition de se qualifier pour les Championnats d’Europe de Berlin (minima à 16,90 m), lui qui a toujours laissé entendre qu’il ne reviendrait pas pour rien. « J’ai toujours la grinta, j’ai le temps pour moi. Je laisse les coaches décider de la suite de ma carrière. C’est une grosse erreur de m’oublier. »

L’oubli devrait prendre fin dès ce week-end.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment