Stanley Joseph

Stanley Joseph avait passé 5,70 m lors du meeting de Montreuil le 19 juin dernier (photo Marien Hvala pour www.trackandlife.fr).

 

Blessé à la cheville lors du concours de perche sur le pont d’Arcole à Paris samedi dernier, l’international Stanley Joseph (26 ans) souffre d’un arrachement osseux de la cheville gauche ce qui devrait lui coûter sa fin de saison.

Voilà comment passer des étoiles à l’enfer en une fraction de secondes. Samedi dernier, sur le pont d’Arcole à Paris, Stanley Joseph est au sommet de son art. Son recordman du monde de coéquipier Renaud Lavillenie n’est plus dans le coup, alors que lui tente une barre à 5,80 m, après avoir déjà effacé 5,72 m. Mais sur son deuxième essai, les pointes de la cheville gauche du Français se plantent dans le tapis, alors que son corps part dans l’autre sens. « Cela aurait pu m’arriver tous les jours, relate Joseph. Les pointes se sont bloquées dans le tapis dans un sens et mon corps est parti dans l’autre. Sur le coup j’ai bien compris que c’était grave. »

Six semaines d’arrêt

Evacué sur une civière le Français souffre finalement d’un arrachement osseux en interne de la cheville gauche et une atteinte ligamentaire interne et externe. « C’est rageant, lâche-t-il. Je venais de faire une super semaine avec deux sauts à 5,70 m (5,71 m à Montreuil le mardi 19 et donc 5,72 m à Paris). C’a été très compliqué dans les premières heures à encaisser. Car en plus, je venais de battre Renaud à la régulière même si c’était lors d’une compétition en dehors du stade. »

Evidemment forfait pour les Championnats de France Elite (6 au 8 juillet à Albi), Stanley Joseph devrait également manquer les Championnats d’Europe de Berlin (7 au 12 août) même s’il a déjà réussi les minima (5,70 m). « Je ne me fais pas d’illusions pour les Europe car là je suis en béquilles. Je ne me projette pas. C’est compliqué de m’imaginer à Berlin. »

Dommage pour Stanley Joseph, qui, après un été 2017 gâché par le virus de la coqueluche, était revenu à un très bon niveau. « J’étais vraiment dans la meilleure saison de ma carrière et c’est dur d’arrêter là-dessus. »


Pour contribuer financièrement à Track and Life, rendez-vous sur www.patreon.com/trackandlife et cliquez sur « Become a Patron »
Patreon Track and Life

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment