Pierre-Ambroise Bose

Pierre-Ambroise Bose s’est imposé sur le 800 m pour son retour à la compétition lors des Interclubs.

 

Le champion du monde du 800 m est réapparu aujourd’hui sur sa distance de prédilection lors du deuxième tour des Interclubs avec son club de l’US Créteil à Arpajon. Facile vainqueur dans le temps anecdotique de 1’49’’22, le Français savourait surtout le fait de revenir en compétition en étant bien dans sa tête et dans son corps. Reportage.

Avec Pierre-Ambroise Bosse, il faut toujours s’attendre à tout. Annoncé aujourd’hui à Arpajon (91) pour participer au deuxième tour des Interclubs avec l’US Créteil, le champion du monde est arrivé à peine une heure avant sa course, la faute à un GPS mal inspiré.

Des selfies jusque la ligne de départ

Mais il en fallait plus pour enlever le sourire sur le visage de la nouvelle tête d’affiche de l’athlétisme français qui venait remettre un dossard en compétition officielle depuis sa petite sortie de Liévin sur 1 000 m cet hiver (voir article). Après un échauffement sous les lumières des caméras et un bel enchainement de selfies – jusque sur la ligne de départ – le Français se présentait pour son premier 800 m de la saison.

Seul problème, il n’avait pas de dossard et c’est son agent Kevin Hautcoeur qui se chargeait de récupérer le sésame et deux épingles. La suite était assez classique à ce niveau de compétition pour un champion du monde. Bosse prenait la tête dès le départ puis accélérait progressivement à partir du 500 m pour boucler la distance en 1’49’’22, un temps évidemment anecdotique pour le recordman de France.

37 secondes le dernier 300 m

« Je ne peux pas considérer que c’était ma rentrée, avouait-il à l’arrivée. Je considère que c’est mon entrée en compétition mais pas ma rentrée sur 800 m. Même si j’avais l’adrénaline parce qu’il y avait des gens, que c’était un stade de compétition, ce n’était pas la Diamond League. Mais ça fait plaisir de courir comme ça parfois. C’est le but des Interclubs. C’est une ambiance très chaleureuse. Je me suis senti plus à l’aise que l’année dernière (il a avait couru le 400 m dans des conditions climatiques difficiles). Ca fait plaisir de courir dans ces conditions ! »

Auteur d’un dernier 300 m solide en 37’’, le champion du monde s’est imposé devant le junior Mickaël Yeye (2e en 1’51’’13) qui a profité de l’aspiration du champion. « J’ai pris autant de plaisir ici qu’à Londres il y a neuf mois, souriait-il. Je suis content d’avoir couru sans douleurs (il est touché depuis de nombreuses saisons à l’insertion de l’ischio-jambier). D’habitude, juste après un effort, je souffre et là je ne souffre pas. Ca commence à me mettre sérieusement en confiance cette histoire ! »

Rentrée officielle à Huelva le 8 juin

Une confiance que le Français va essayer de maintenir jusqu’à sa vraie rentrée prévue le 8 juin à Huelva (Espagne) avant d’enchainer avec les meetings de Marseille (16 juin), Paris (30 juin) et Monaco (20 juillet), si tout va bien. « Cette compétition (les Interclubs) va me permettre de débloquer des choses. Et je vais partir sur Huelva, une compétition que je n’ai jamais faite. Je vais d’ailleurs courir pas mal en France cette année. »

Mais avant, il devrait prendre part au 4×400 m avec l’US Créteil ce soir sur les coups de 21h05 avec dans les rangs cristoliens son agent Kevin Hautcoeur.


Pour contribuer financièrement à Track and Life, rendez-vous sur www.patreon.com/trackandlife et cliquez sur « Become a Patron »

Facebook Comments

Post a comment