Pierre-Ambroise Bosse

Pierre-Ambroise Bosse et son agent Kevin Hautcoeur (à droite) ont investi dans du matériel médical pour prévenir les blessures du champion.

 

Le champion du monde du 800 m et son équipe ont investi dans du matériel médical haut de gamme pour maintenir le capital physique de l’athlète et lui permettre notamment de faire disparaître cette fâcheuse tendinite d’insertion à l’ischio-jambier qui lui gâche la vie depuis plusieurs saisons.

« Si j’écoute mon corps aujourd’hui, je fais le relais ! » Cette phrase, Pierre-Ambroise Bosse l’a prononcée ce samedi lors du deuxième tour des Interclubs à Arpajon (91). Auteur d’une rentrée anecdotique sur 800 m (voir article), le champion du monde a bien enchainé avec le 4×400 m avec son club de l’US Créteil (moins de 47’’ lancé chrono manuel), signe que son ischio-jambier le laisse enfin tranquille. « Je suis content d’avoir couru sans douleurs, lâchait-il après sa journée. D’habitude, juste après un effort je souffre et là, je ne souffre pas. Ca commence à me mettre sérieusement en confiance cette histoire. »

Técarthérapie et bottes de récupération

Régulièrement obligé de ralentir et d’espacer ses sessions d’entrainement depuis plusieurs saisons pour soulager son ischio-jambier, Pierre-Ambroise Bosse peut depuis quelques semaines enchaîner les efforts soutenus. « J’enchaine pas mal en ce moment, savoure-t-il. Je peux dire que j’ai bien fait mes soins, j’ai bien bossé et j’ai pris mon mal en patience. J’ai été encore plus rigoureux que l’année dernière sur mes soins et j’écoute encore un peu plus mon corps. Avant, mon quotidien c’était se faire mal, revenir, se faire mal… Aujourd’hui, la blessure est toujours un peu là mais il y a des séances qui me permettent de dire que ça va bien. »

Quand le Bosse va bien c’est qu’il peut courir autour des 1’43’’00-1’42’’5 – de son propre aveu – , soit les allures de son record de France (1’42’’53 en 2014). Et pour cela, il avait besoin de faire reculer cette satanée douleur, lui qui s’est longtemps pris pour un Superman, à l’abri des pépins physiques. Le Français, avec son équipe, a donc investi dans du matériel haut de gamme comme la Winback Thérapie (évolution de la técarthérapie) et des bottes de récupération « Game Ready ». « On a investi dans le médical, explique Kevin Hautcoeur, l’agent de Bosse. Ca fait partie de l’entrainement invisible. »

Un calendrier adapté aux soins

Du matériel qu’il possède chez lui à Vincennes et avec lesquels il peut récupérer et se soigner seul à toutes heures du jour et de la nuit. Et ce qui explique également un calendrier léger en terme de déplacements cet été, pour toujours pouvoir récupérer plus facilement. « On souhaite rester autour de Paris pour qu’il puisse faire des soins de façon régulière », avance Hautcoeur.

Auteur d’un très gros cycle d’entrainement lors des dernières semaines avec des séances très réussies selon son entourage, Pierre-Ambroise Bosse semble retrouver de belles couleurs, après un hiver très moyen conclu à Liévin (voir article). Maintenant, le voilà lancé dans l’étape la plus importante de sa saison. « On n’est pas encore entré dans l’entrainement spécifique. Il faut y aller petit à petit. Je ne suis pas encore prêt à affronter mes concurrents. Ca sera pour bientôt ! »

Et alors que la Diamond League de Rome (31 mai) aurait dû être le théâtre de sa vraie rentrée, le recordman de France du 800 m lancera son été un peu plus tard à Huelva (8 juillet), avant d’enchainer avec les meetings de Marseille (16 juin), Paris (30 juin), les Championnats de France Elite (6-8 juillet) et Monaco (20 juillet), pour débouler, si tout va bien, en pleine forme à Berlin (7 au 12 août). « Mon objectif c’est de faire des médailles ! »

Un physique bien huilé devrait l’y aider.

A lire également

Rentrée en douceur pour Pierre-Ambroise Bosse


Pour contribuer financièrement à Track and Life, rendez-vous sur www.patreon.com/trackandlife et cliquez sur « Become a Patron »

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment