Emilie Renaud

Emilie Renaud a terminé 10e des Mondiaux UNSS de cross.

 

Les Champions de France de cross juniors Etienne Daguinos et Emilie Renaud ont fait respecter leur rang en terminant premiers Français lors des Mondiaux UNSS de cross aujourd’hui à Paris avec notamment une dixième place pour la Clermontoise.

Pour ceux qui cherchaient un cross dans un cadre magnifique, le parcours sur le Champ-de-Mars au pied de la Tour Eiffel remplissait parfaitement les critères aujourd’hui pour les Championnats du monde UNSS de cross. Par contre, pour les Français qui avaient goûté il y a quelques semaines au bourbier de Plouay, les repères n’étaient pas les mêmes sur cette autoroute de terre  où quelques buttes et virages avaient été ajoutés.

Daguinos malade après les France

Pour le choix des pointes d’ailleurs, il n’y avait pas à se creuser la tête puisqu’en plus d’un parcours relativement sec – mis à part quelques passages avec des flaques d’eau – la mairie de Paris avait interdit les pointes pour ne pas abîmer la zone. C’est donc en baskets que les Français s’élançaient pour la première course consacrée aux sélections nationales (voir explication en dessous) avec en leader Etienne Daguinos, le tout frais champion de France de cross juniors.

Etienne Daguinos

Etienne Daguinos a terminé 22e chez les hommes.

 

Après un bon départ, les Français subissaient la loi des Marocains et des Anglais qui imprimaient un rythme soutenu. Sur un parcours contenant 4 boucles (5500 m), les écarts se faisaient progressivement et derrière l’Algérien Cherrad Oussama, vainqueur au sprint, c’est sans surprise Etienne Daguinos qui terminait premier Français à la 22e place juste devant ses coéquipiers Félix Perrier (27e), Ibrahim Oussaa (28e) et Loris Lala (43e).

« C’est sur que je suis moins bien qu’aux France, avouait Daguinos. Après les France, j’ai coupé une semaine puis je suis tombé malade. Là, j’ai senti que je manquais de rythme, dès le premier tour j’ai su que ç’allait être difficile. Mais ces derniers temps j’avais du mal à me faire mal à la tête à l’entrainement et aujourd’hui c’était un bon entrainement pour ça car je me suis battu pour l’équipe. »

Emilie Renaud finit fort

Par équipes, les Français se classaient huitième avant que les filles sélectionnées à la suite de France de cross ne s’élancent avec en tête de liste Emilie Renaud. La récente championne de France de cross juniors restait pourtant en retrait sur la première des trois boucles du parcours (4150 m) alors qu’Alessia Zarbo, championne de France cadettes en 2017, était dans le groupe de tête.

Mais à l’entame de la dernière boucle, Renaud doublait Zarbo pour réussir un dernier tour de toute beauté pour décrocher une belle dixième place (à 23’’ de l’Australienne Ella Heeney). « C’est une saison de cross qui se termine comme je l’aurais voulu, lâchait Renaud. Je m’attendais à un départ très rapide. Ce n’est pas forcément mon point fort donc j’ai laissé partir et comme à Plouay j’ai fait mon effort pour revenir au fur et à mesure. Dans la dernière boucle, j’ai rattrapé une dizaine de filles ce qui m’a permis de rentrer dans le Top 10. »

Fontainebleau quatrième

Derrière Emilie Renaud, les Françaises réussissaient un beau tir groupé avec Marlène Candau (21e), Alessia Zarbo (27e) et Leonie Charlier (35e), toute fraiche championne de France cadettes, qui leur permettait de se classer sixième par équipes.

D’ailleurs, on regrettera peut-être l’absence de Claire Carrere dans cette sélection. Qualifiée aux France de cross UNSS avec le lycée François Couperin de Fontainebleau, l’internationale juniors a préféré courir avec ses copines dans la course réservée aux établissements.

Un choix presque payant puisqu’avec sa 17e place, Claire Carrere, accompagnée de ses coéquipières Chloe Labelle (22e), Lou-Anne Iltis (34e) et Noémie Pinheiro Lenoir (36e), ont décroché la quatrième place par équipes.

Alors que chez les hommes, les élèves du lycée Henri Darras de Liévin ont pris la sixième place grâce aux performances de Killian Carpentier (17e), Camille Froissart (30e), Marin Perard (33e) et Vincent Thellier (37e).

Sélection contre établissement
Quatre courses étaient au programme aujourd’hui des Championnats du monde UNSS de cross à Paris. Les deux premières concernaient les sélections nationales avec les meilleurs élèves nés entre 2000 et moins (et licenciés à l’UNSS pour les Français). Alors que les deux autres courses dites « Etablissement » rassemblaient les équipes des lycées ayant gagné leurs championnats nationaux respectifs. La France avait donc deux sélections avec les meilleurs élèves (sélection réalisée à la suite des France FFA) et deux équipes des lycées de Fontainebleau et de Liévin.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment