Meeting de Montreuil

Les stars ne manqueront pas ce soir à Montreuil.

 

Ce soir, à partir de 18h50, le meeting de Montreuil offrira un grand spectacle aux spectateurs du stade Jean Delbert. En plus d’un Renaud Lavillenie et son sautoir de perche délocalisé au milieu de la pelouse, il faudra suivre notamment la tentative de record du monde du 2 000 m de Genzebe Dibaba, la bataille sur les haies entre les meilleurs Français et les nombreux espoirs bleus comme Victor Coroller, Ludvy Vaillant ou Jimmy Gressier.

Sa condition pour venir était claire : mettre le sautoir de perche dans l’axe de la ligne droite. Renaud Lavillenie a été écouté par les organisateurs du meeting de Montreuil et ce soir, le recordman du monde (6,16 m), s’élancera sur une piste éphémère montée sur la pelouse du stade Jean Delbert face à la tribune principale. « Je ne voulais pas sauter dans la demi-lune, lâche celui qui a pu tester l’installation dès hier. Là, le sautoir est dans le sens de la ligne droite du 100 m et on sait qu’à Montreuil, le vent est souvent favorable. »

2’40 au 1 000 m demandés pour Dibaba

Détenteur de la meilleure performance mondiale de l’année (5,95 m), Lavillenie se verrait bien aller haut ce soir, notamment pousser par le jeune Armand Duplantis (recordman du monde juniors avec 5,93 m). « Le dernier record de Bubka a été réalisé dans les mêmes conditions, sur un stade, à Sestrières, prévient-il. Il n’y a rien d’illégal ! C’est bien de permettre aux athlètes d’être dans de bonnes conditions. »

D’ailleurs, si le temps reste clément, les conditions devraient être bonnes pour l’ensemble des athlètes présents à Montreuil ce soir. Sur le demi-fond, alors que Rénelle Lamote, et pourquoi pas la surprenante Cynthia Anais tenteront les minima sur 800 m (passage au 400 m en 58’’ demandé), et que les milers Alexis Miellet et Jimmy Gressier essaieront de descendre leur record, tous les regards seront tournés vers Genzebe Dibaba.

L’Ethiopienne, recordwoman du monde du 1 500 m (3’50’’07), tentera en effet de battre le vieux record du monde du 2 000 m détenu jusque là par l’Irlandaise Sonia O’Sullivan en 5’27’’50 (1994). Pour cela, une allure de 2’40 sur le premier 1 000 m a été demandée pour celle qui possède pour l’heure un record sur la distance à 5’25’’36 (2014).

Dimitri Bascou de retour ?

Pour le reste, on suivra particulièrement la performance sur 100 m de Christophe Lemaitre qui souhaite réaliser les minima pour les Championnats d’Europe (voir article). Des minima, après lesquels courront également Pascal Martinot-Lagarde et Aurel Manga sur 110 m haies. « L’année dernière j’étais venu à Montreuil avec un plâtre et des béquilles, rappelle Martinot-Lagarde. La première fois que j’ai fait ce meeting, j’avais fait mes premiers minima pour un grand championnat (Mondiaux 2013). Je suis le revenant qui essaie de faire son chemin. »

Un revenant qui pourrait en croiser un autre, puisque, jusqu’à preuve du contraire, le médaillé olympique de Londres Dimitri Bascou est toujours engagé sur cette même épreuve. Blessé depuis deux saisons, le Français qui, en plus de ses pépins physiques, doit gérer les retombées de l’affaire qui touche son entraineur Giscard Samba, est donc attendu couloir 2, aux alentours de 21h55.

Enfin, alors que les internationaux Ludvy Vaillant, Mamadou Kassé Hann et Victor Coroller se livreront une belle bataille sur 400 m haies, il faudra aussi se tourner vers les bacs à sable pour suivre notamment Jean-Marc Pontvianne, Rouguy Diallo et Jeanine Assani-Issouf ou encore les sprinteuses Carolle Zahi et Orlann Ombissa-Dzangue, toutes les deux très proches des minima pour Berlin.

Toutes les informations sur le meeting de Montreuil.

Article réalisé en collaboration avec l’organisateur

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment