Aurel Manga

Aurel Manga s’est imposé sur le 110 m haies du meeting de la Réunion (photo Archives).

 

Alors que le 110 m haies devait être le moment fort du meeting national de la Réunion, celui-ci a été privé de deux des trois têtes d’affiche avec les forfaits de dernières minutes de Pascal Martinot-Lagarde et Dimitri Bascou, laissant Aurel Manga bien seul.

Dans le contexte actuel, le 110 m haies du meeting national de la Réunion devait être le moment fort de l’événement. En effet, sur la même ligne de départ, on devait retrouver trois cadors de la discipline avec le recordman de France Pascal Martinot-Lagarde, le médaillé de bronze des derniers JO Dimitri Bascou et le médaillé de bronze mondial en salle Aurel Manga. Le tout dans un contexte compliqué avec l’affaire Giscard Samba, coach de Bascou et Manga, accusé d’agression sexuelle et interdit de stade.

Giscard Samba le grand absent

D’ailleurs, l’absence du coach sur le stade privait le meeting de Bascou. De retour de blessure, le champion d’Europe 2016 n’a pas souhaité prendre de risques surtout sans le regard de son coach. « Ca fait un an que je fais en sorte de retrouver la compétition, lâchait Bascou au micro de Réunion Première, juste avant le départ de la course. Comme tout athlète, on a besoin d’être accompagné par son coach dans ces moments-là.  Mon entraineur n’a pas pu accéder à la compétition donc j’ai préféré ne pas prendre de risques. »

Un forfait qui répondait à celui de Pascal Martinot-Lagarde quelques instants plus tôt. « J’ai senti une petite douleur à l’adducteur droit lors de l’échauffement, nous expliquait le recordman de France. J’ai préféré ne prendre aucun risque et écouter mon corps. Le but est de faire un bon stage pour rentrer en grande forme. » 

Et voilà comment l’événement de la soirée se retrouvait privé de deux tauliers. Seul au monde, Manga réalisait un temps anecdotique de 14’’00 devant Raphael Mohamed (14’’51) et Just Kwaou-Mathey  (14’’66) et regrettait également l’absence de son coach. « Le chrono je ne m’en occupe pas, avouait Manga. C’est une situation particulière : on doit s’entrainer seuls. S’entrainer et être entrainer à la fois, je ne sais pas gérer.Giscard  (Samba) n’a pas pu accéder au stade. Pour aller chercher de grosses performances il faut un soutien conséquent. On a l’habitude de courir et de ne pas réfléchir. Les détails on ne peut pas les régler seuls. S’il avait été là, Dimitri aurait couru même s’il a senti une petite alerte. Pour sa reprise il avait besoin d’un soutien. On va composer comme ça pour avancer. »

Retour en douceur pour Billaud

On se demandait si l’absence de Giscard Samba allait peser sur ses ouialles, la réponse est donnée.

Pour le reste, le premier meeting national de la saison a permis à Cindy Billaud de retrouver la compétition après une grossesse. Troisième du 100 m haies en 13’’98 derrière Coralie Comte (13’’50) et Cyrena Samba-Mayela (13’’61), la co-recordwoman de France ne pouvait qu’en sourire. « Je savais que je n’étais pas prête à faire un 100 m à fond, avouait-elle. Il me manque beaucoup de fréquence. Je voulais faire moins de 14’’. Il faut du temps mais je suis une compétitrice, je veux quand même faire des chronos sympas. »

Le chrono sympa est venu du local de l’étape Fabrizio Saïdy. Pour sa première sortie de l’été, le champion de France juniors en salle cet hiver a réalisé un beau cavalier seul en 46’’91, à seulement 11 centièmes des minima pour les Mondiaux juniors. « Je me suis bien entrainé donc j’étais en confiance, expliquait-il. Je voulais faire un bon chrono d’entrée. Maintenant, rendez-vous au meeting de sélection car j’ai envie d’aller aux Mondiaux en individuel. »

Petite entorse pour Heather Arneton

Enfin, on retiendra la victoire sur 200 m de Orlann Ombissa-Dzangue en 24’’08 (NC), le succès de Orphée Neola sur 100 m en 11’’75 (+1,3) et la bonne rentrée de Raihau Maiau à la longueur avec 7,58 m (+1,9). Alors que la prodige Heather Arneton, s’est donnée une petite entorse de la cheville lors du concours de la longueur femmes et a dû se contenter d’un saut à 5,63 m (+1,9).

Tous les résultats.

A lire également

Dimitri Bascou et Aurel Manga gardent le cap

La nouvelle vie de Cindy Billaud

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment