Yoann Kowal

Yoann Kowal a réalisé les minima sur le steeple mais regrettait ses passages de barrières.

 

Dans un 3 000 m steeple très dense, le champion d’Europe 2014 de la discipline Yoann Kowal a avoué avoir été apeuré par les barrières aujourd’hui. Malgré tout, le Français a réalisé les minima pour les Championnats d’Europe, alors que Djilali Bedrani est passé tout proche.

Dès la ligne franchie, Yoann Kowal s’est tourné vers Laurent Fleury l’organisateur du meeting pour s’excuser. S’excuser de ne pas avoir été à la hauteur, selon lui, des attentes placées en lui aujourd’hui à Montbéliard.

Blocage sur les barrières

Tête d’affiche de ce neuvième meeting international de Belfort-Montbéliard, Yoann Kowal s’attendait à mieux pour son premier 3 000 m steeple de la saison. Parti dans le groupe de tête avec également l’international Djilali Bedrani, le Français semblait en mesure de jouer la gagne jusqu’au dernier tour, avant de ne plus pouvoir suivre l’allure notamment des Ethiopiens Soboka et Amare.

Finalement cinquième en 8’27’’08 (victoire pour Soboka en 8’21’’34), Kowal avouait humblement avoir eu peur des barrières. « Je n’avais rien dans les jambes aujourd’hui. J’ai subi plus qu’autre chose. J’ai juste eu une question d’honneur pour rester premier Français mais si j’avais eu quelqu’un à la bagarre je me faisais éclater. Le foncier est là mais j’avais peur des barrières aujourd’hui. Dans la semaine, de savoir que j’allais revenir sur les obstacles j’ai eu peur. J’ai beaucoup piétiné mais ça va m’aider pour la course suivante. Le chrono est nul mais il y a des minima, c’est un petit point de bien. »

La révélation Igor Bougnot

Un petit plus que Djilali Bedrani n’a pas eu pour 15 centièmes. Septième en 8’29’’15, le Français n’a pas réalisé les minima (8’29) regrettant un manque de prise de risque. « Je me sentais bien mais je n’ai pas osé, avouait le protégé de Sébastien Gamel. Sur ce coup-là j’aurais pu faire mieux. Il y a du positif mais je suis à 15 centièmes des minima. J’espère faire mieux la prochaine fois. »

Igor Bougnot

Igor Bougnot a battu son record personnel sur 3 000 m steeple.

 

Finalement, le plus heureux de cette course n’était autre que Igor Bougnot. Habitué aux places d’honneur aux Championnats de France Elite, le Lyonnais a battu son record personnel pour décrocher les minima pour les Jeux Méditerranéens (13e en 8’38’’60).

Cynthia Anais près des Europe

Un sourire qui égayait également le visage de la locale de l’étape Ophélie Claude-Boxberger. Après un marathon dans les transports pour revenir de Rome, où elle a réalisé hier soir les minima pour les Europe sur 3 000 m steeple (voir article), la Française a battu son record personnel sur 1 500 m (5e en 4’11’’36), malgré des jambes très chargées. « C’a été compliqué de venir ici, résumait-elle.  Ca s’est fait un peu au dernier moment mais la Diamond League ça ne se refuse pas. C’est sûr que c’était difficile avec deux heures de sommeil. Mais j’étais bien avec l’excitation d’être à domicile. J’aime trop courir ici même si j’ai dû galérer pour venir. Je suis très satisfaite. »

Cynthia Anais

Cynthia Anais s’est imposée sur 800 m.

 

Une satisfaction qu’on pouvait lire également sur le visage de Cynthia Anais. En éternelle progression depuis un an, la Française s’est imposée sur un gros 800 m en 2’01’’82 après avoir été lancée par Estelle Perrossier, lièvre d’un jour, se rapprochant petit à petit des minima pour les Championnats d’Europe de Berlin (2’00’’60). Alors que la Franco-Suisse Laure Hoffmann et Charlotte Mouchet se classaient respectivement quatrième (2’02’’90) et cinquième (2’03’’50). « Je suis toujours satisfaite, souriait Anais. C’est intéressant de faire descendre progressivement le record. C’est positif ça veut dire que tout fonctionne. »

Solide finish pour Miellet

Et alors que sur le 800 m c’est Hamid Oualich qui terminait premier Français (9e en 1’47’’39), on retiendra la belle course sur le 1 500 m des jeunes Alexis Miellet et Baptiste Mischler. Dans une course où le peloton n’a jamais suivi les lièvres pourtant bien réglés, c’est dans le dernier tour que tout se jouait après un passage en 2’29 au 1 000 m.

A ce petit jeu-là, le plus fort était le Marocain Fouad El Kaam (3’38’’33), alors que Alexis Miellet, très solide dans le dernier tour, s’offrait un beau podium (3’39’’45), juste devant Baptiste Mishcler (5e en 3’39’’77). « J’ai été surpris car je ne suis pas parti si fort et personne n’est passé comme d’habitude, regrettait Miellet. Je me suis donc calé derrière les mecs. J’étais un peu fatigué ces derniers temps donc je me suis dit que j’allais tenir le plus longtemps possible. Mais mon dernier tour est assez solide. Je me sens acteur et ça fait plaisir. Car jouer avec les mecs de devant c’est bien. »

Enfin, en  début de meeting, c’est la locale de l’étape Aurélie Chaboudez qui avait lancé les hostilités en terminant deuxième (derrière Kloster en 56’’67) du 400 m haies en 57’’79 devant les Françaises Farah Clerc (58’’00) et Maëva Contion (58’’62). « Je ne suis pas tout à fait satisfaite car au niveau technique j’ai fait quelques erreurs sur les haies, expliquait Chaboudez. C’est perfectible mais ce n’est que le début de saison. »

Une saison qui ne fait que débuter avec en ligne de mire les meetings notamment de l’Est Lyonnais et de Poitiers la semaine prochaine.

Minima au disque pour Lolassonn Djouhan
Au meeting d’Angoulême, le Français Lolassonn Djouhan a réalisé les minima pour les Championnats d’Europe de Berlin en lançant son disque à 64,05 m (minima à 63,80 m). Bon retour également pour Frédéric Dagée avec 19,05 m au poids.

hr />

Pour contribuer financièrement à Track and Life, rendez-vous sur www.patreon.com/trackandlife et cliquez sur « Become a Patron »
Patreon Track and Life

Facebook Comments

Post a comment