Mahiedine Mekhissi

Mahiedine Mekhissi a pour ambition de monter progressivement sur la route (crédit photo : adidas France).

 

Le triple médaillé olympique sur 3 000 m steeple vient de s’engager avec la marque adidas après cinq années passées chez le concurrent Nike. Un retour chez la marque aux trois bandes qui sonne comme une nouvelle étape pour le Français avec en point d’orgue une venue progressive sur la route et le marathon.

C’est un Mahiedine Mekhissi tout sourire qu’on a retrouvé ce week-end sur le village du semi-marathon de Paris. Venu officialiser son retour chez l’équipementier adidas, le triple médaillé olympique sur 3 000 m steeple (2008, 2012 et 2016) en a profité pour donner le départ de l’épreuve parisienne et se fondre dans la masse de coureurs du dimanche.

De retour d’un stage en Ethiopie

Pourtant, Mekhissi n’avait pas fermé l’œil de la nuit, puisqu’avant d’enchainer videos et shootings photos, il avait voyagé depuis la veille d’Ethiopie, son lieu de stage pendant les 25 derniers jours. « On est partis plus de trois semaines en Ethiopie avec François Barrer dans le centre d’entrainement de Haile Gebreselassie, explique-t-il. On était dans un village au milieu de nulle part à 2 800 m d’altitude. Nos journées, c’était manger, courir, dormir. »

Et avant de continuer sa préparation, le quintuple champion d’Europe s’est donc offert quelques heures loin des pistes pour officialiser son retour chez adidas, l’équipementier qui lui avait fait confiance dès 2007 mais qu’il avait quitté en décembre 2012 pour rejoindre le concurrent américain Nike. « Je suis vraiment ravi de retrouver adidas. C’est comme un retour à la maison. On pourrait comparer ça avec mon retour avec Farouk Madaci (voir article). On s’était séparés mais on était restés en bon terme. Avec adidas c’est pareil. Je n’étais plus chez eux mais j’avais gardé de bons contacts avec les responsables. La porte n’a jamais été fermée et je les remercie de me faire de nouveau confiance. »

En route vers le marathon

Une confiance que l’équipementier allemand donne au plus beau palmarès du demi-fond français afin que ce dernier brille sur les pistes jusqu’aux JO de Tokyo en 2020 (voir interview), tout en pensant à la route, secteur évidemment clé pour les marques de running. Une montée sur macadam qui intéresse évidemment le coureur complet qu’est Mekhissi. « J’aimerais bien faire des excursions sur la route, commencer à mettre un pied dedans pour, à l’avenir, tenter l’aventure sur marathon. Aujourd’hui, l’objectif est de titiller le terrain et voir comment ça se passe. »

Par contre, contrairement à ce qu’il souhaitait faire dans son plan initial, Mahiedine Mekhissi ne sera pas au départ des Championnats de France de cross ce dimanche à Plouay, sa préparation dans les labours ayant été perturbée par un abandon lors des Régionaux de cross en Normandie. « Aux Régionaux, j’ai bu une boisson qui m’a fait mal au ventre et qui m’a empêché de courir (il a abandonné après 1,5 km de course). De ne pas avoir terminé la course, ç’a changé mes plans. Car, j’ai beau avoir un palmarès, je ne peux pas arriver aux France de cross sans avoir couru des courses complètes avant. C’est un événement qui se respecte. Mais je remettrai ça l’année prochaine ! »

C’est donc vers la piste et les Championnats d’Europe de Berlin que le nouvel ambassadeur adidas va se tourner même si une sortie sur route avant n’est pas à exclure. « adidas a un nouveau projet avec adidas Runners. Je suis très heureux d’être ambassadeur et de faire partie de cette team. Surtout que lorsqu’on me montre qu’on me soutient, qu’on est derrière moi, c’est là où je suis le plus fort. »

A lire également

Mahiedine Mekhissi : « Je compte faire le doublé steeple-5 000 m aux Europe »

Semi-marathon de Paris : Minima mondiaux pour Fadouwa Ledhem

Adidas crée son club FFA

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment