Aymeric Lusine

Aymeric Lusine sera une nouvelle fois présent cette année au meeting national de Poitiers.

 

Pour sa deuxième édition sous l’égide du Comité départemental d’athlétisme de la Vienne, le meeting national de Poitiers fera son retour le samedi 9 juin avec l’ambition de s’installer parmi les rendez-vous importants de l’été dans l’hexagone.

L’année dernière, comme un symbole, c’est le local de l’étape Aymeric Lusine qui avait fait parler du meeting national de Poitiers (voir article). Dans un 800 m monté autour de lui, l’international espoirs avait battu son record personnel pour le descendre à 1’46’’08.

Avec les équipes de France juniors de relais

Et c’est donc en toute logique que le Français sera une nouvelle fois présent cette année pour une édition ambitieuse. « L’année dernière, on a fait un coup d’essai avec pas mal d’imperfections, avoue Alain Devaux, le président du Comité départemental d’athlétisme de la Vienne, qui a repris l’organisation du meeting depuis l’année dernière. Cette année, on a essayé de les corriger même s’il y en aura sûrement d’autres. Mais on le voit à travers le plateau qui est plus étoffé. »

Un plateau qui comptera notamment les athlètes susceptibles d’intégrer les relais 4×100 m des prochains Championnats du monde juniors. « J’ai choisi volontairement d’axer notre plateau sur les jeunes, insiste Alain Devaux. Avec l’aide de Fabien Lambolez (conseiller technique sportif de la région), on a réussi à avoir les équipes de France juniors de relais. C’est important car l’avenir du meeting passe par eux. S’ils participent un jour aux JO de Paris, ils se souviendront qu’on leur avait donné une chance de courir quand ils étaient jeunes. »

Créer des bases solides

Un investissement sur la jeunesse, en plus d’un investissement sur les primes – « nous avons les primes les plus élévées des meetings de Nationale 2 » – qui doit inscrire le meeting poitevin dans la durée. « A l’époque du GPAO (Grand Poitiers Athlé Organisation), le meeting avait bien fonctionné deux ans avant de devoir mettre la clé sous la porte à cause de problèmes financiers. Nous, à l’aide de tous les clubs d’athlétisme de la Vienne et du Grand Poitiers, nous souhaitons installer des bases solides. Le but est de faire perdurer ce meeting. Pour qu’un meeting soit viable et reconnu, il faut au moins quatre ou cinq ans. »

Le 9 juin prochain, le meeting national de Poitiers va donc passer son deuxième test.

Pour plus d’informations sur le meeting.


Article réalisé en partenariat avec le Comité départemental d’athlétisme de la Vienne.

Si vous souhaitez mettre en avant votre événement, contactez-nous.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment