Maellys Dalmat

Maelly Dalmat a remporté le saut en longueur chez les cadettes.

 

La deuxième journée des Championnats de France cadets-juniors de Val-de-Reuil a permis à Aurélien Larue de réaliser le doublé (60-200 m), alors que Kenny Fletcher a décroché la meilleure performance mondiale de l’année sur le 60 m haies cadets et que Maelly Dalmat a atterri à 6,28 m à la longueur cadettes, record des championnats.

Il l’avait annoncé hier après sa victoire sur 60 m. Aurélien Larue voulait réussir le doublé chez les cadets. C’est ce qu’il a réussi aujourd’hui en dominant le 200 m en 21’’66, seul au monde dans son couloir 6. Cerise sur le gâteau, quatrième hier sur 60 m, son frère jumeau Corentin partageait le podium avec lui (2e en  22’’11). « J’étais venu pour faire le doublé, c’est chose faite. J’ai une petite douleur à l’ischio droit depuis hier soir donc j’ai préféré assurer la victoire plutôt que de tenter le chrono. C’est encore mieux de partager le podium avec mon frère. »

Naïs Racasan en solitaire

Des histoires de famille, il y en a eu plusieurs aujourd’hui. Petite sœur d’Elsa Racasan, ex-internationale juniors, Naïs Racasan a dominé le 800 m chez les cadettes en courant toute la course en tête pour boucler la ligne en 2’10’’19. « Je me suis dit que c’était mon dernier 800 m cadette en salle donc je préférais tout donner et ne rien regretter, souriait Racasan. Je suis super contente, j’aurais aimé faire moins de 2’10, mais ce n’est pas grave il ne manquait que 19 centièmes ! »

Aurélien Larue

Aurélien Larue s’est imposé sur 200 m devant son frère jumeau Corentin.

 

Victoire également pour Thibaut Collet, petit frère de Mathieu (international espoirs), au saut à la perche. Dans un concours très relevé, Collet s’est imposé aux essais (5,25 m) devant Ethan Cormont (5,25 m) et Matthias Orban (5,05 m). « C’est mon premier titre, je suis super content, c’est ce que j’étais venu chercher, mais je ne suis pas du tout satisfait de la performance, regrettait Collet. On était trois concurrents attendus, ça nous a ajouté de la pression, on a tous fait des erreurs. On a aussi eu tous très froid pendant le concours, même si ce n’est pas une excuse bien sûr. »

Chabauty double la perche et les haies

Le froid n’a pas gêné Kenny Fletcher, venu pourtant tout droit de Guadeloupe et qui s’est envolé sur le 60 m haies cadets. Face au champion de France de la perche Paul Chabauty (2e en 7’’80), Fletcher a coupé la ligne en 7’’74 (même temps qu’en demi-finale), meilleure performance mondiale de la saison. « Je ne m’attendais pas à un tel chrono, je venais avec l’ambition de battre mon record personnel (7’’85) mais réaliser la meilleure performance mondiale de l’année, que demander de plus, exultait Fletcher. Je n’avais pas couru en salle cette saison avant aujourd’hui mais ça ne change pas grand-chose au fond. En tant que Guadeloupéen, Wilhem Belocian est un exemple pour moi, ça me pousse, il me transmet son expérience. »

Et alors que Fabrisio Saidy a fait parler sa science du placement pour chiper le titre du 400 m juniors en passant dans un trou de souris à la corde (47’’85), on retiendra le succès sur le 800 m de Ludovic Ouceni. Dans une course tactique, le spécialiste du 400 m  a fait parler sa pointe de vitesse dans les cent derniers mètres pour déposer tous ses adversaires (2’00’’81).

Record de France annoncé

Des championnats qui se sont terminés sans record de France même si l’Amiénoise Maelly Dalmat a cru un temps battre celui de la longueur. Auteure d’un saut à 6,28 m lors de son cinquième essai, la cadette s’est vu annoncer qu’elle avait battu le record de France (indiqué à 6,26 m sur les feuilles des jurys) alors que ce dernier est en fait détenu par Heather Arneton en 6,57 m. Dommage pour Dalmat qui a néanmoins réussi le record des Championnats. « Je n’ai pas les mots, je suis extrêmement heureuse, savourait Dalmat. Je voulais battre mon record personnel (6,09m), j’ai réalisé 6,25 m dès le deuxième essai, après je me suis dit ‘’pourquoi pas 6,30 m ?’’ Je termine finalement à 6,28 m et ça me va très bien ! Il y a encore du travail pour battre le record de France de Heather mais je suis une compétitrice, je vais travailler pour. »

Du travail il en reste évidemment beaucoup pour tous ces athlètes s’ils aspirent un jour à rejoindre Kevin Mayer ou Christophe Lemaitre sur le devant de la scène. Même si à Val-de-Reuil, un photomontage leur permettait de poser aux côtés des deux stars.

A lire également

France jeunes en salle : Aurélien Larue et Marine Mignon au rendez-vous

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment