Estelle Raffaï a remporté le 60 m des Championnats de France espoirs.

 

La deuxième journée de Championnats de France espoirs et nationaux qui s’est tenue aujourd’hui à Aubière a donné lieu à de belles bagarres. Estelle Raffai a réalisé un doublé, alors que Kellya Pauline, Muhammad Abdallah Kounta, Smail Bedel et Wilfried Happio ont impressionné.

Elle avait déjà remporté le 200 m la veille, Estelle Raffai a doublé la mise aujourd’hui en finale du 60 m espoir. En décrochant l’or en 7’’38, elle devance Cynthia Leduc (7’’39) et Sarah Richard-Mingas (7’’40) dans une finale record, puisque les trois médaillées ont battu leur meilleure marque. « Je suis archi-contente ! exultait la sprinteuse au micro de la FFA. Ça a été très serré. J’ai adoré ma course ! J’avais moins de marge sur 60 m que sur 200 m. Aux championnats de France Elite, je m’alignerai sur les deux distances avec l’objectif de battre mes records. »

Des records à la pelle sur le sprint

Des records, il y en a justement eu à la pelle sur 400 m. Chez les espoirs, Kellya Pauline décroche le titre en 53 »47 (PB), devant Marjorie Veyssiere (54’’01, PB) et Kalyl Amaro (54’’25, PB). « Je suis vraiment contente. Mon objectif de base est de battre mon record à chaque fois que je cours, expliquait la nouvelle championne de France. J’ai pris mes deux courses du week-end comme deux finales. »

Chez les nationaux, Muhammad Abdallah Kounta a remporté le titre en 47 »03, synonyme de nouveau record personnel mais aussi de meilleure performance française de la saison. Du côté des espoirs, Jude Christine a décroché l’or en 47’’36, devant Jimy Soudril (47’’55) et Jean Bertin (47’’70), tous trois auteurs de leur meilleure marque personnelle. « Je suis très satisfait car mon voyage retour depuis les Etats-Unis a duré plus longtemps que prévu, précisait le champion chez les espoirs. Hier en séries, j’avais encore les jambes lourdes. Mais je me suis entraîné dur outre-Atlantique et ç’a payé aujourd’hui. Je suis agréablement surpris par le chrono. Je ne pensais pas que ça irait aussi vite. »

Thiziri Daci régulière

Sur la distance inférieure, Smail Bedel a été sacré champion de France du 200 m chez les espoirs hommes avec un chrono de 21 »04, deuxième meilleure performance française de la saison et nouveau record personnel. Alors que chez les nationaux, Kevin Akhmysse a remporté le titre en 21’’21, nouveau record personnel et 3ème performance française de la saison.

Pas de record personnel battu mais un record égalé pour Thiziri Daci au saut à la perche. L’internationale a décroché l’or chez les espoirs en égalant son record personnel avec un saut à 4,22 m. Comme à Bercy ce mercredi, elle échoue par trois fois ensuite au-delà des 4,30 m (3 échecs à 4,32m).

De son côté, Ilionis Guillaume n’a pas eu besoin de forcer son talent pour l’emporter au triple-saut avec un bond à 13,60m. « J’étais en réglages pendant le concours. Je me suis fait une petite frayeur avec un zéro lors de mes deux premiers essais, puis c’est passé. Aux championnats de France Elite, il y aura plus de confrontation. Je vais retrouver toutes mes adversaires. »

Happio titré sur 60 m haies

De nouveaux adversaires, Wilfried Happio en avait aujourd’hui au départ du 60 m haies espoirs, lui qui est spécialiste du 400 m haies, champion d’Europe juniors cet été. Mais cela ne l’a pas empêché de créer la surprise en remportant la finale. « Je ne suis pas habitué aux championnats sur 60 m haies. Il y a deux ans, j’avais tenté ma chance mais j’avais commis un faux-départ. Ce titre est donc une petite revanche sur moi. Malgré les faux-départs, j’étais déterminé. Un titre, je ne crache pas dessus. »

Antoine Duponchel ne crachait pas non plus sur son titre de champion de France espoirs au lancer de poids, mais il aurait espéré mieux. « Je suis évidemment satisfait du titre. Mais je cherchais plus au niveau de la performance. Mon but est maintenant de dépasser les 18 mètres. » Avec un meilleur jet à 17,67 m, il devance néanmoins de près d’un mètre son dauphin Yannis Tournier.

Duponchel et Sénéchal en avance sur la concurrence

L’internationale jeunes Mathilde Sénéchal a également dompté la concurrence en imposant son rythme sur le 1 500 m espoirs pour l’emporter avec près de 4 secondes d’avance sur la concurrence en 4’27’’49. « Je savais quels étaient les temps de passage que je devais faire pour être tranquille. J’ai fait ma course. J’aurais même pu en remettre un petit peu plus ! Ces championnats étaient un mini objectif. Maintenant, je vais me remettre à fond dans le cross.»

En forme sur la distance cette saison, Charlotte Pizzo s’est quant à elle imposée sur le 800 m espoirs en 2’13’’84. Dans une course tactique, ce sont les spécialistes du sprint long qui ont su tirer leur épingle du jet : l’internationale sur 400 m haies, Anais Seiller, a décroché la médaille d’argent (2’14’’32) devant la spécialiste du tour de piste Léna Kandissounon (2’14’’82).

Egalement spécialiste des courses tactiques et toujours à craindre en championnat, Yann Shrub a remporté sur le fil le 1 500 m espoirs en 3’56’’87 devant Alexis Phelut (3’57’’07) et Théo Rageot (3’57’’99).

Tous les résultats

Facebook Comments

Post a comment