Esther Turpin

Esther Turpin a réalisé les minima pour les Championnats d’Europe de Berlin à l’heptathlon.

 

Auteure des minima pour les Championnats d’Europe de Berlin et élue meilleure « rookie » de l’épreuve, la Française Esther Turpin a réussi son week-end dans la Mecque des épreuves combinées à Götzis.

Déjà qualifiée pour les Championnats d’Europe en salle de Belgrade en 2017 au pentathlon, Esther Turpin va pouvoir de nouveau goûter au maillot de l’équipe de France A cet été à Berlin.

Cinq records personnels dans le week-end

En effet, ce week-end, lors du meeting international de Götzis (Autriche), lieu sacré des épreuves combinées, la Française de 22 ans a battu son record personnel de presque 300 points (6 230 pts contre 5 940 pts en 2017) à l’heptathlon pour réaliser les minima pour les prochains Championnats d’Europe (6 100 points). De quoi lancer parfaitement sa saison. « Je suis super contente de ce que j’ai fait ce week-end, lâche-t-elle. C’est le meilleur scénario possible. Je vais maintenant pouvoir aborder plus sereinement la suite de ma saison. »

Avec quatre records (24’’59 sur 200 m, 2’14’’12 sur 800 m, 1,74 m à la hauteur, 6,32 m à la longueur) en sept épreuves (également 42,82 m au javelot, 13,21 m au poids et 13’’26 sur 100 m haies), la Française a marché sur l’eau pendant deux jours (en ajoutant son record à l’heptathlon évidemment). « Le gros point positif de ce week-end c’est la hauteur, juge-t-elle. J’avais des soucis avec depuis quelques mois et là, ça s’est super bien passé ! Par contre, il faudra bosser pour le javelot car ce n’est pas possible de lancer comme ça ! »

Grosse ambiance à Götsiz

Une discipline qui donne des maux têtes également à sa compatriote Solène Ndama (voir article) qui était d’ailleurs présente à Götzis ce week-end (record personnel avec 5 932 pts). « On s’est bien aidées. On a fait comme si c’était une compétition par équipes. »

D’ailleurs, la Française, huitième de la compétition remportée par l’intouchable Nafissatou Thiam, s’est vu décerner le titre de « Rookie » de l’épreuve. « On en a pris plein les yeux, avoue Turpin. C’est la première fois que j’allais à Götzis. Le public c’est un truc de fou ! Les gens nous applaudissaient tout le temps. »

Et alors que Ndama devra retenter sa chance pour Berlin, Turpin va pouvoir organiser la suite de son été à sa guise. « Mon prochain heptathlon sera aux France Elite (6 au 8 juillet à Albi). Mais avant ça, je vais faire des compétitions pour me régler. »

Le record de France espoirs en tête

Avec en tête de la protégée de Gaëtan Blouin et Jean-Baptiste Catry au CREPS de Wattignies, le record de France espoirs de la discipline. « Aux Europe je n’irai pas juste pour voir, insiste celle qui a terminé quatrième des derniers Championnats d’Europe espoirs. J’ai le record de France espoirs en tête (6 396 points par Nathalie Teppe en 1994). Le premier objectif sera donc d’aller le chercher. Après, si je peux me rapprocher des 6 500 points et d’une place de finaliste ça sera vraiment génial. »

Mais avant de penser à Berlin, la Française devra se concentrer sur ses partiels de deuxième année de psychomotricienne qui débutent demain.

A lire également

Meeting d’Oordegem : La jeunesse au pouvoir

Meeting de Forbach : Akakpo et Diarra avaient mis le réveil


Pour contribuer financièrement à Track and Life, rendez-vous sur www.patreon.com/trackandlife et cliquez sur « Become a Patron »
Patreon Track and Life

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment