Rouguy Diallo a réalisé une belle performance au triple saut aujourd’hui.

 

La deuxième étape de la Diamond League à Shanghai a permis à la jeune Rouguy Diallo (23 ans) de réaliser les minima pour les Championnats d’Europe de Berlin au triple saut alors que dans le même temps Renaud Lavillenie s’est imposé aux essais à la perche.

En très grande forme dès le mois d’avril avec deux sorties probantes aux Etats-Unis (voir article), Renaud Lavillenie voulait venir frapper un grand coup à Shanghai pour son retour en Diamond League, lui le septuple tenant du titre. Mais malgré un concours débuté à 5,71 m, le Français n’est pas parvenu à franchir 5,86 m, s’imposant néanmoins aux essais face à Piotr Lisek avec 5,81 m.

Axel Chapelle forfait

Dans un concours perturbé par une pluie fine malgré les 26 degrés ambiants, les principaux adversaires du recordman du monde avaient baissé les armes très tôt dans puisque Sam Kendricks, le champion du monde en titre n’a pas fait mieux que 5,46 m alors que Shawn Barber et Raphaël Holdzeppe se sont arrêtés à 5,61 m.

D’ailleurs, le Français Axel Chapelle, n’a pas pu prendre part au concours à la suite d’une douleur au dos contractée il y a quelques jours et qui n’avait pas encore disparu aujourd’hui. Un abandon de dernière minute qui rappelle celui de sa collègue d’entrainement Ninon Guillon-Romarin, il y a une semaine à Doha (voir article).

Rouguy Diallo dans la continuité

Pour Rouguy Diallo ,en revanche, l’étape chinoise a été une belle réussite. La Championne du monde juniors 2014 est parvenue à réaliser les minima pour les Championnats d’Europe de Berlin (14,20 m), dès son troisième essai avec un triple bond à 14,21 m (-0,3).

Surtout, la Française qui était coachée à distance par son entraineur Teddy Tamgho (actuellement en Guadeloupe pour signer son retour) et sur place par Philippe d’Encausse, l’entraineur de Renaud Lavillenie, a réussi un concours solide avec quatre sauts à plus de 14 m et deux autres essais mordus.

Darien et Manga loin de la gagne

Finalement quatrième (derrière notamment l’intouchable Ibarguen avec 14,80 m), elle rentre parfaitement dans sa saison estivale après un hiver déjà probant, conclu par son record personnel avec 14,22 m (voir article).

Enfin, la première vraie sortie de Garfield Darien et Aurel Manga n’a pas débouché sur de grandes performances. Derrière le champion olympique Omar McLeod, vainqueur en 13’’16 (+0,2), les Français ont terminé très loin avec respectivement la septième place pour Darien (13’’74) et la neuvième pour Manga (13’’86).

Tous les résultats

A lire également

Aurel Manga : « Dans cette situation j’ai stressé »

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment