Jean-Marc Pontvianne

Jean-Marc Pontvianne s’est contenté de 15,55 m au triple saut.

 

Alors que la perchiste Ninon Guillon-Romarin a déclaré forfait juste avant le meeting, Jean-Marc Pontvianne était le seul Français en lice aujourd’hui à Doha. Mais pour son retour à la compétition le Français est resté loin de son niveau habituel.

On avait plus vu Jean-Marc Pontvianne en compétition depuis la finale de la Diamond League en septembre dernier à Bruxelles. Depuis, le Français avait soigné une inflammation chronique du genou, l’obligeant à zapper la saison hivernale.

Bonnes conditions climatiques

Et voilà qu’il revenait aux affaires aujourd’hui au meeting Diamond League de Doha dans un gros concours de triple saut où on pouvait retrouver entre autres Christian Taylor et Pedro Pichardo. Mais dès l’échauffement le Français demandait l’aide du kiné pour manipuler l’une de ses chevilles. Et alors que Taylor (2e avec 17,81 m) et Pichardo (1er avec 17,95 m) s’écharpaient à des longueurs incroyables, Pontvianne se contentait d’un petit 15,55 m (+0,2) à son deuxième essai, terminant neuvième et ne pouvant profiter des trois essais supplémentaires.

Dommage surtout à la vue des conditions idéales qui trônaient ce soir à Doha et qui ont permis notamment à Caster Semenya de dominer le 1 500 m (3’59’’92), à Marie-José Ta Lou de prolonger sur 100 m son hiver impressionnant (10’’85), à Abderrahman Samba d’exploser le 400 m haies (47’’57) et à Mutaz Barshim de s’envoler à la hauteur (2,40 m).

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment