Clémence Calvin

Clémence Calvin sera l’une des candidates au titre sur le cross long féminin ce dimanche à Plouay.

 

Un peu moins d’un an après avoir donné naissance à son premier enfant, Clémence Calvin est de retour aux Championnats de France de cross, théâtre de nombreux de ses succès. Déjà huit fois championne de France dont deux titres Elite (2013 et 2016), la vice-championne d’Europe 2014 du 10 000 m sera évidemment l’une des candidates au titre ce dimanche sur le parcours exigeant de Plouay, malgré un manque de repères évident (elle n’a pas couru en compétition depuis le cross de Hyères le 13 décembre dernier). Un passage par la boue, avant de retrouver le maillot de l’équipe de France à l’occasion des Championnats du Monde de semi-marathon le 24 mars prochain. Entretien.

– Clémence, comment vous sentez-vous en cette veille de Championnats de France de cross ?

« Je ne suis pas dans un flou artistique mais je suis en manque de repères car je n’ai pas fait de compétition dernièrement. Je n’ai pas fait de préparation cross sur des terrains variables. J’ai fait surtout une prépa route donc je n’ai pas de dénivelé au compteur. Mais le cross c’est avant tout une force mentale et je pense que je suis prête à ça.

– Les cross n’étaient pas votre objectif cette saison ?

J’ai programmé ma saison hivernale en vue des Championnats du monde de semi-marathon. On m’avait proposé éventuellement de pouvoir figurer dans la sélection à la vue de mes performances avant ma grossesse (1h11’17 en 2016 pour des minima à 1h15’30). Il fallait quand même attendre confirmation et qu’il n’y ait pas des filles qui fassent de super chronos. De toute façon, je n’avais pas le choix car je n’avais pas assez de temps pour faire les minima. Car après l’accouchement je ne pouvais pas griller les étapes. Je devais faire un 10 km, puis les France de cross. Saut qu’à l’orée du 10 km, je n’étais pas en grande forme. Du coup j’ai préféré me préserver.

– Avec quelles ambitions vous présentez-vous à Plouay ?

Je ne me suis jamais alignée sur un Championnat de France sans l’idée de gagner. Donc c’est compliqué de l’envisager différemment. Mais ça sera avec mes armes du moment. J’ai pris le temps pour reprendre mais je mets aussi du temps à retrouver mon niveau. La saison est longue de toute façon et l’objectif principal reste cet été et le passage sur marathon pour l’automne prochain. Là, je vais faire avec ce que j’ai.

– On annonce une belle fête à Plouay.

La Bretagne, c’est une terre de cross donc forcément le public sera au rendez-vous. Le cross ça reste l’école de l’athlétisme. On espère que l’ambiance sera à la hauteur de la réputation des Bretons. »

A lire également

Championnats de France de cross : Les triathlètes en force à Plouay

Vincent Luis : « Plouay, ça va être du vrai cross »

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment