Muhammad Kounta

Muhammad Kounta a remporté sa série du 400 m haies.

 

Dans une après-midi sans rythme, où Quentin Bigot, candidat au podium au marteau est passé à la trappe, on retiendra les qualifications des sauteurs et des hurdleurs. Pour le reste, vivement demain !

Alors qu’elle n’était pas, dans un premier temps, prévue au programme de ces Championnats d’Europe – tous les programmes annoncent un championnat du 7 au 12 août – cette première journée n’a pas été, comme on pouvait s’y attendre, un grand moment d’athlétisme. Et pour les premiers frissons il faudra attendre demain.

Qentin Bigot ne sentait pas sa technique

D’ailleurs, les hurdleurs Muhammad Kounta et Victor Coroller seront bien là ce mardi. Obligés de passer par les séries du 400 m haies aujourd’hui (contrairement à leur collègue Ludvy Vaillant exempté), les deux Français ont parfaitement géré leur tour, s’imposant respectivement en 50’’60 (série 2) et 50’’10 (série 3). « Le job est fait, lâchait Coroller. L’objectif était de faire une course propre et d’en garder pour la fin. »  « Je suis satisfait de me qualifier, ajoutait de son côté Kounta. Mais je n’ai pas bien couru, je n’ai pas suivi le plan du coach. J’étais impressionné, demain ça ira mieux. »

Par contre, demain, il ne faudra pas attendre une médaille en provenance du marteau. Parmi les favoris, Quentin Bigot, quatrième mondial l’été dernier à Londres, est passé à côté de son concours (16e des qualifications avec 72,73 m). « Ce concours a été compliqué à l’image de ma saison, avouait Bigot. J’ai très mal lancé. Je ne sentais pas le marteau dès l’échauffement. J’ai besoin de repos. »

Ca passe pour Gomis et Victorin

Le repos sera également forcé, en tout cas pour cette semaine, pour Marvin René. Jamais vraiment dans le coup dans sa série du 100 m (3e en 10’’47, -0,3), le Français s’arrête là. « Je n’ai pas vraiment compris ma course, expliquait le sprinteur. Je suis très déçu. Je me suis crispé sur la fin. »

La crispation était aussi présente du côté des qualifications de la longueur. Assommés par le soleil – qui sera de plus en plus fort dans les jours à venir – Kafétien Gomis (11e des qualifications avec 7,75, +0,2) et Guillaume Victorin (10e avec 7,76 m, -0,1) ont assuré l’essentiel en se qualifiant (élimination pour Yann Randrianasolo avec 7,33 m), mais leur concours a été laborieux. « Je suis content mais je me suis fait peur, avouait Victorin. J’assure au premier saut et après je mords les deux suivants parce que je veux me lâcher. »

« J’ai fait n’importe quoi, lançait de son côté Gomis. Mais je ne sais pas l’expliquer, il faudra que je regarde les vidéos. Mais l’essentiel est là. Mercredi tout ira mieux. »

En espérant que ça aille mieux dès demain, avec les premières finales au programme.

Tous les résultats.

A lire également sur l’EURO

10 000 m : François Barrer revient de loin

Décathlon : Kevin Mayer : « Il faudra que je me batte contre moi-même »

Les qualifications leur manquent


Pour contribuer financièrement à Track and Life, rendez-vous sur www.patreon.com/trackandlife et cliquez sur « Become a Patron »
Patreon Track and Life

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment