Cassandre Beaugrand

Cassandre Beaugrand fera partie des favorites sur le cross long féminin.

 

Habitués à glaner régulièrement des titres dans les jeunes catégories, les triathlètes pourraient étendre leur hégémonie aux catégories seniors cette année aux Championnats de France de cross de Plouay où Vincent Luis et Cassandre Beaugrand se présentent parmi les favoris pour le podium chez les Elites.

« J’ai hâte d’y être ! » Comme la plupart des athlètes qualifiés aux Championnats de France de cross, Mohamed-Amine El Bouajaji, prétendant à sa propre succession sur le cross court, a hâte d’être au départ dimanche à Plouay. Il faut dire que ces championnats organisés en Bretagne, terre de cross par excellence, suscitent un énorme intérêt depuis plusieurs mois. Un vrai parcours de cross, de la boue, de la pluie, tous les ingrédients ont l’air d’avoir pris rendez-vous pour faire de ce cru 2018 l’un des meilleurs des vingt dernières années.

Zarbo et Pierre pour la passe de deux

Surtout que les acteurs ont répondu en nombre pour jouer ce grand spectacle avec dans les rangs des internationaux en pagaille à l’image d’un Yoann Kowal, champion d’Europe du 3 000 m steeple en 2014 et qui s’alignera sur le cross long pour la première fois de sa carrière. Et parmi tout ce beau monde, les triathlètes devraient s’offrir une nouvelle fois une belle part du gâteau.

Souvent dominateurs chez les jeunes (3 titres en quatre courses l’année dernière chez les cadets et juniors avec Alessia Zarbo, Boris Pierre et Cécile Lejeune), les habitués des efforts multiples pourraient prolonger leur domination cette année chez les Elite.

Beaugrand dans les favorites selon Calvin

En effet, championne de France espoirs en titre, l’internationale en triathlon Cassandre Beaugrand s’avance parmi les favorites pour le titre sur le cross long féminin (elle est toujours espoirs). Malgré une chute à vélo la semaine dernière lors de la World Serie d’Abu Dhabi, elle semble taillée pour jouer devant. Clémence Calvin, de retour de grossesse et également prétendante à l’or du haut de ses 8 titres de championne de France de cross toutes catégories, la place dans ses favorites. « Cassandre c’est une triathlète internationale. Elle fait évidemment partie des meilleures. Quand j’étais jeune, il y avait Emmie Charayron qui faisait régulièrement des podiums. De toute façon, le travail que font les triathlètes ne peut que les aider en course à pied. Ils ont tout à fait leur mot à dire. »

Et alors que les athlètes Sophie Duarte, championne d’Europe de cross 2013, Florianne Chevalier-Garenne ou encore Fadouwa Ledhem joueront évidemment devant, Léonie Periault, une autre triathlète devrait pouvoir s’inviter à la fête. « Je voulais faire les France de cross l’année dernière, mais j’étais blessée, explique celle qui a été championne de France de cross juniors en 2012. Donc ça fait un petit moment que je ne suis pas venue aux France. Mais c’est un super entrainement et j’espère pouvoir faire un Top 10. »

Trois sélectionnés olympiques

Un top 10 que pourront également viser Vincent Luis, Dorian Coninx et Pierre Le Corre sur le cross long masculin. Les trois triathlètes, qualifiés en 2016 pour les JO de Rio, arrivent dans une belle forme. Plus aguerri et fort de sa deuxième place en 2016, Vincent Luis fera évidemment figure de meilleur représentant du triple effort. « Ce n’est pas parce que j’ai fait un podium au Mans, que je vais le refaire là, tempère Luis. Mais je suis un compétiteur et je vais y aller pour faire du mieux possible. »

Le triathlète aura néanmoins fort à faire dans une course Elite qui n’a jamais été aussi dense depuis de nombreuses années. Au lieu de citer tous les gros poissons – dont les requins Hassan Chahdi (triple tenant du titre), Morhad Amdouni (vainqueur en 2011) ou Florian Carvalho – il est plus simple de signaler les absents de marque comme Emmanuel Roudolff-Lévisse, troisième en 2017 et les internationaux Yohan Durand et Benjamin Choquert.

Pour le reste ils sont tous là. Une vague de présence qui s’est également étendue sur les cross courts où les pistards Simon Denissel, Samir Dahmani, Djilali Bedrani, Martin Casse, Claire Perraux, Elodie Normand, Maëva Danois, Rénelle Lamote, entre autres, veulent également venir jouer dans la boue.

Autant dire que le spectacle s’annonce grandiose sur le domaine de Manéhouarn ce dimanche.

Une nouvelle génération de triathlètes
Outre Alessia Zarbo (cadette) et Boris Pierre (juniors) qui tenteront de décrocher un nouveau titre, les triathlètes auront encore de belles cartes à jouer cette année avec les nouveaux venus comme les cadets Baptiste Passemard et Loris Lala, la cadette Lou Berland et les juniors Guillaume Hay et Paul Georgenthum. « C’est intéressant pour les jeunes triathlètes de se confronter en cross l’hiver, explique Paul Lalire, international en course à pied et conseiller technique national en triathlon. Chez les plus grands, ça devient compliqué de jongler avec les calendriers. Mais pour les jeunes, les France de cross sont un rendez-vous à ne pas manquer. »

A lire également

Vincent Luis : « A Plouay, ça va être du vrai cross! »

Rétrospective des Championnats de France de cross 2017

Facebook Comments

Post a comment