Yosi Goasdoué

Seizième des derniers Championnats de France de cross, Yosi Goasdoué possède des ambitions sur le trail.

 

Le champion de France de semi-marathon 2015, Yosi Goasdoué, s’apprête à changer d’univers pour rejoindre le trail avec comme premier objectif, le rendez-vous national au trail de la Vésubie, le 3 septembre prochain.

Lors de notre précédente rencontre avec Yosi Goasdoué, nous avions titré : « L’atypique ». Voilà un choix qui l’est tout autant. Le champion de France de semi-marathon en 2015 a en effet décidé de rejoindre la planète trail à l’image d’un Benoit Z, qui a annoncé également sa venue sur la discipline (voir article). « Je pense qu’il y a plus d’opportunités pour moi dans le trail que sur la route, avance celui qui vient de boucler le 10 km de Saint-Médard-en-Jalles en 29’52. Sur le macadam, l’accès au très haut niveau est bouché par les coureurs africains. »

Une bascule en juillet vers une préparation trail

En pleine forme cet hiver avec notamment une 16e place aux Championnats de France de cross au Mans (11e Français), Goasdoué sait néanmoins que cette transition ne sera pas aisée. « Je vais partir sur le trail court, qui est un effort entre deux et trois heures que j’ai déjà tutoyé à l’entrainement. Après, évidemment, il va falloir que je fasse des séances spécifiques en montagne »

Actuellement en stage à Font-Romeu, Yosi Goasdoué prépare tranquillement sa transition en augmentant progressivement son kilométrage et ses sorties en pleine nature. Mais c’est essentiellement cet été qu’il passera vraiment en mode traileur. « Je prépare actuellement les Championnats de France de 10 000 m (27 avril). Je basculerai en juillet-août sur une préparation trail. Je fais confiance en mon entraineur pour ça. »

Objectif : champion de France de trail court

Un coach, Olivier Gaillard, qui a une petite expérience de la discipline en tant que coureur avec une troisième place l’année dernière sur l’Oxy’Trail de Noisiel (23 km). « Je vais pouvoir m’appuyer sur Olivier, lâche Goasdoué. Il a déjà réussi à me faire devenir champion de France de semi-marathon, je ne vois pas pourquoi on n’y arriverait pas sur le trail. Je vais aux Championnats de France de trail court pour gagner. »

Une ambition qu’il assume mais sans se voiler la face. « La France est l’un des pays pionnier en terme de course nature. Je sais que le niveau français est quasiment le meilleur niveau mondial. Et j’ai également quelques appréhensions par rapport à la distance mais j’aime la nature et la montagne, donc je fonce et on verra. »

Un choix qui le fera quitter le monde de l’athlétisme. « C’est un dur choix de vie. Le monde de l’athlétisme va me manquer. Mais le trail m’ouvre de nouveaux horizons avec plus de sérénité. Dans tous les cas, je vais mettre tous les moyens de mon côté pour réussir ce nouveau projet. »

Un choix atypique, tout comme le garçon.

Article publié le 1er avril…

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment