DSC_0445

Les futurs championnats de France Elite pourraient être composés de plus d’athlètes sur les lignes de départ. (photo : France Elite 2013)

 

Alors que les Championnats de France Elite débutent ce samedi (27 février) dans la salle d’Aubière (63), la Fédération française réfléchit à une refonte du grand rendez-vous national qui pourrait faire disparaître les Championnats de France Nationaux.

Que ce soit l’hiver ou l’été, à l’approche de la date limite pour la qualification aux Championnats de France Elite, tous les regards se tournent vers les bilans nationaux. Serai-je qualifié ? Combien d’athlètes sont devant moi ? Mais lui, il est blessé, il va se désister ?

Toujours les mêmes questions et très peu d’élus pour participer à la grande messe nationale. En effet, depuis plusieurs années, les dossards disponibles pour les France Elite sont rares : douze athlètes pour les concours, seize pour les courses à quelques exceptions près. « Il y a une dizaine d’années, le nombre de qualifiés a été réduit pour donner un cadre plus fiable sur le nombre d’athlètes présents, explique Patrice Gerges, directeur technique adjoint (DTN) de la Fédération française d’athlétisme (FFA). Le format télévisuel nous a obligés à savoir à l’avance le nombre de séries pour organiser le planning. » D’où l’incorporation de quotas.

Des quotas pour la télévision

Jusqu’en 2011, les minima et les quotas faisaient bon ménage avec une première liste d’athlètes qualifiés via des minima et d’autres qui pouvaient participer à la fête en décrochant leur sésame aux championnats de France Nationaux. Depuis, seuls les bilans comptent ce qui entraine beaucoup de déçus. « On est tous à compter pour savoir si on va passer, explique Thomas Cuisset, lanceur de niveau national licencié à l’Amiens UC. Ce sont des comptes d’apothicaire. Avant, il fallait faire 16 mètres (lancer de poids) pour aller aux Elite. S’il y avait vingt mecs qualifiés on faisait un concours de qualification, comme dans un grand championnat. »

L’exemple du poids se retrouve dans la majorité des disciplines où beaucoup d’athlètes de niveau national ne peuvent participer aux Elites, ce qui les privent d’une belle récompense en fin de saison. D’où l’idée d’aggrandir les quotas d’athlètes présents aux Elite. Impossible en salle par manque de places pour multiplier les sautoirs et les aires de lancers, un championnat de France Elite regroupant plus de participants pourrait au contraire être envisageable l’été.

Plus de qualifiés aux championnats de France Elite

Une idée qui fait son chemin à la FFA. « L’idée d’organiser des Championnats de France Elite avec plus d’athlètes engagés est à l’étude, livre Patrice Gerges. On a remarqué que les championnats de France Nationaux ne répondaient pas aux attentes des athlètes. L’idée serait de les supprimer pour faire place à un seul championnat de France. C’est envisagé. Cela permettrait également à des athlètes un peu juste en début de saison de rattraper le wagon des Elite si plus de gens sont qualifiés. On est à l’hypothèse de la faisabilité. »

Une réforme qui pourrait prendre effet dès la saison prochaine (2016-2017) si elle est validée par la FFA. De quoi laisser imaginer les Championnats de France Elite 2017 avec des séries dans toutes les courses (voir des demi-finales en sprint) et des concours de qualification.

Par contre, comme toute réforme, celle-ci fera des déçus, avec en tête les athlètes trop justes pour se qualifier pour les Elite et qui comptaient sur les Nationaux pour participer à une compétition nationale. Mais avec des France Elite plus accessibles peut-être que des ambitions sportives naîtront.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment