FullSizeRender

Véronique Mang.

Après une opération à la cuisse l’été dernier, Véronique Mang est déjà tournée vers les Jeux olympiques de Rio.

Première Française au bilan sur 100 m la saison dernière avec un chrono de 11’’29, Véronique Mang n’était pourtant pas présente du côté de Pékin pour les Championnats du monde. La faute à une désinsertion du tendon de l’ischio-jambier gauche lors des Championnats Elite de Villeneuve d’Ascq (59) qui l’a amenée directement en salle d’opération.

Une blessure qui ne l’a pas empêchée de remporter le titre mais qui a stoppé sa saison alors qu’elle semblait en très bonne forme. Ses 11’’29 étant son meilleur chrono depuis la saison 2011 (11’’11). « J’ai effectué une magnifique saison 2015. Je ne garde en mémoire que mon quatrième titre de championne de France. La blessure n’a pas du tout entaché ma victoire. Je ne peux pas être frustrée car je n’avais pas réalisé les minima pour les Mondiaux (11’’18). Je n’ai ressenti aucune rancœur. Je retiens toujours le positif de chaque situation. »

Une aptitude à rebondir qui permet à la vice-championne d’Europe du 100 m de Barcelone (2010) d’être déjà complètement tournée vers Rio. « Mon objectif en 2016 est d’être compétitive pour Rio, lâche Véronique Mang. Et surtout, d’être à 100 % de mon potentiel. Je suis ultra déterminée et je pourrai, quoiqu’il arrive compter sur ma ténacité. »

Coachée depuis 2009 par Olivier Marchand sur le pôle d’Eaubonne, l’athlète du CA Montreuil a repris l’entrainement au mois de décembre après deux séjours au CERS de Capbreton (40) suite à son opération. « Ma rééducation du côté de Capbreton s’est très bien passée, livre Mang. Et en ce moment, tout se déroule parfaitement à l’entrainement. Je me prépare étape par étape en toute progressivité. »

Pas de salle cet hiver

Evidemment, après une telle blessure et une opération, Véronique Mang sait que le chemin jusqu’aux Jeux olympiques ne sera pas un 100 mètres tout plat. « Je suis actuellement en pleine reconstruction physique. J’ai énormément d’étapes à franchir. 2015 est déjà derrière moi. J’ai fait le plus dur. Il est temps de passer à la réalisation des objectifs. »

Une reconstruction qui ne devrait pas passer par la salle cet hiver. « Actuellement, il n’est pas du tout question de compétition. Je ne me projette pas. J’ai décidé de prendre mon temps. J’ai déjà vécu ce genre de situations, je ne suis pas perdue ! Au contraire, je connais le chemin qu’il reste à parcourir. Je sais où je vais ! »

Accompagnée par un consultant du groupe Adecco en vue de sa reconversion professionnelle, Véronique Mang possède déjà plusieurs idées pour son futur. Mais pour l’heure, elle ne pense qu’aux JO. « Ma priorité du moment est Rio à 100 %. Je mobilise toute mon énergie pour réaliser cet objectif. Je n’ai pas été épargnée par les blessures mais cela ne m’a pas empêché de gagner des titres et d’être médaillée olympique (médaillée de bronze aux JO d’Athènes avec le 4×100 m). Cela fait partie de mon parcours. J’ai appris à assumer et à accepter les moments difficiles pour rebondir. Les JO sont encore une opportunité de le faire. »

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment