Conseil IAAF

Le programme des Championnats du monde de Londres ont été modifiés lors du Conseil de l’IAAF. © Christopher Lee for IAAF

 

La première journée du Conseil de l’IAAF a permis à la Fédération internationale d’athlétisme de faire quelques changements dans le programme des prochains Championnats du monde de Londres. Un temps inenvisageable à cause du chevauchement des épreuves, le doublé 200 m et 400 m sera possible, que ce soit chez les hommes comme chez les femmes. De quoi permettre au recordman du monde du 400 m Wayde Van Niekerk de tenter un pari fou.

Seul athlète à avoir déjà cassé les trois barrières mythiques sur le sprint (9’’98 sur 100 m, 19’’94 sur 200 m et 43’’03 sur 400 m), et surtout tout frais recordman du monde du 400 m, Wayde Van Niekerk va pouvoir tenter d’élargir son statut de nouvelle star de l’athlétisme mondial. En effet, lors du Conseil de l’IAAF, la Fédération internationale d’athlétisme et son président Sebastian Coe, ont annoncé des modifications dans le programme des prochains Championnats du monde de Londres concernant la programmation des séries des 200 m masculins et féminins afin que ces dernières ne tombent pas les mêmes jours que les finales des 400 m.

Demandes faites par l’Afrique du Sud et les Bahamas

Des demandes faites par les Fédérations d’Afrique du Sud et des Bahamas afin de permettre à leur champion olympique respectif sur 400 m, Wayde Van Niekerk et Shaunae Miller-Uibo, de tenter le doublé 200-400 m. Les séries des 200 m hommes sont donc décalées au 7 août alors qu’elles étaient initialement prévues le 8, jour de la finale du 400 m. Même cas de figure chez les femmes, où les 200 m débuteront le 8 août et non le 9. « Je suis heureux que le Conseil ait approuvé ces changements, a indiqué Sebastian Coe. Les tentatives de doublé créent beaucoup d’enthousiasme chez les athlètes comme chez les fans. »

Un changement qui va permettre à l’IAAF de déplacer le curseur médiatique vers son joyaux sud-africain, auteur l’été dernier d’une  finale incroyable lors des JO de Londres et annoncé comme la relève d’Usain Bolt. D’ailleurs, la prochaine mission de l’IAAF consistera à convaincre la légende jamaïcaine de tenter un nouveau doublé 100-200 m – pour l’heure Bolt ne veut faire que le 100 m – afin d’offrir un duel d’anthologie sur 200 m avec Van Niekerk, avec en jeu, un doublé pour l’un ou l’autre.

Un programme surchargé

Mais dans tous les cas, la mission de Van Niekerk où celles de Miller-Uibo voire de l’Américaine Alysson Felix qui rêve de ce doublé depuis de nombreuses années, sera d’une grande difficulté puisque le Sud-africain devra enchaîner six courses en six jours avec trois 400 m les 5, 6 et 8 août et trois 200 m les 7, 9 et 10 août. Un pari fou mais sûrement nécessaire s’il veut devenir la nouvelle star dont l’athlétisme aura besoin afin de faire oublier Bolt. Une bonne façon également de continuer à effacer Michaël Johnson, dernier athlète à avoir réussi ce doublé lors des Mondiaux de Göteborg (1995) et des Jeux olympiques d’Atlanta (1996).

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment