François Barrer

François Barrer a remporté le 5 000 m des Universiades 2017.

 

La dernière journée d’athlétisme des Universiades a permis à la délégation française de faire une belle moisson avec trois nouvelles médailles avec l’or pour François Barrer sur 5 000 m et les médailles de bronze d’Aymeric Lusine sur 800 m et de Raihau Maiau à la longueur.

Si la Fédération française d’athlétisme réalisait chaque année une cérémonie des trophées, François Barrer obtiendrait sans contestation possible celui de la révélation de l’année. Non pas que le Rémois arrive de loin, au contraire, il a connu toutes les sélections chez les jeunes, mais, cette saison, le voilà arrivé en haut de la pyramide, là où ça compte vraiment. Déjà impressionnant à Carquefou pour signer son nouveau record personnel (voir article), l’athlète entrainé par Farouk Madaci a décroché cet après-midi une superbe médaille d’or lors des Universiades 2017 prouvant qu’il a passé un gros cap cette saison.

Attaque à la Pierre-Ambroise Bosse

Sûr de sa force après des séries rudement menées, le Français a tempéré un départ très rapide de l’Ougandais Bahati (2’42’’09 sur le premier kilo) avant de se replacer parmi les trois premiers. A partir de là, Barrer n’a plus bougé, attendant son heure. Et malgré une relance au 4e kilomètre du spécialiste du 1 500 m Jonathan Davies (3e sur 1 500m des Universiades), il a attendu les derniers 300 m, à l’image d’un certain Pierre-Ambroise Bosse, pour porter une attaque foudroyante, se permettant de lever les bras à 50 m de la ligne (2’30 sur le dernier kilo). En 14’00’’86 (devant Davies en 14’02’’46), le Français a décroché son premier titre international et s’annonce d’ores et déjà comme un candidat à l’équipe de France seniors pour les Europe de Berlin l’année prochaine.

Une sélection que pourra également viser Aymeric Lusine. Impressionnant hier en série, le Poitevin faisait assurément partie des favoris aujourd’hui pour le podium sur 800 m. Et l’espoir français a su répondre présent en terminant troisième (1’47’’18) d’une course dominée par le Mexicain Jesus Lopez Alvarez en 1’46’’06 devant l’Algérien Mohamed Belbachir (1’46’’73). Victorieux de toutes ses courses à Taipei en prenant à chaque fois les devants très tôt dans la course, Jesus Lopez Alvarez, qui possède un record personnel en 1’45’’51, n’a laissé aucune chance à ses adversaires, en répétant son schéma pour passer en 52’’70 au 400 m avant de terminer en trombe. Derrière, Lusine a fait parler sa vitesse terminale pour arracher sa première médaille internationale.

Maiau de retour à son meilleur niveau

Une première également pour Raihau Maiau. De retour d’une rupture du tendon d’Achille la saison dernière (voir article), le Français a décroché la médaille de bronze de la longueur avec 7,91 (-0,1), derrière le Tchèque Radek Juska (8,02, +0,8) et l’Algérien Yasser Triki (7,96 m, -0,3). Auteur d’un concours très dense avec notamment des sauts à 7,82 et 7,83 m, le Tahitien a prouvé qu’il était bel et bien de retour à son meilleur niveau après avoir déjà décroché le titre de champion de France en juillet dernier.

Cette médaille de Maiau, additionnée à celles de Barrer, Lusine, Miellet et John, permettent à la délégation française de décrocher cinq médailles en athlétisme pour ses Universiades 2017 qui resteront un bon cru.

A lire également

Universiades 2017 : Jeffrey John doré sur 200 m

Universiades 2017 : Miellet en argent

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment