Thiziri Daci

Thiziri Daci n’est pas passée loin d’un nouveau record personnel lors du Perche aux Etoiles d’Aulnay-sous-Bois, le 19 décembre dernier.


 

Auteur d’une bonne performance lors du meeting de la Perche aux Etoiles, Thiziri Daci lorgne avec appétit sur la prochaine saison.

Si vous avez assisté à la première étape du Perche Elite Tour à Aulnay-sous-Bois (le 19 décembre dernier), vous n’avez pas pu la manquer. Robe bleue de gala, gadgets derniers cris, sang froid sans faille, Thiziri Daci a joué parfaitement son rôle de James Bond Girl. Très à l’aise aux côtés de Nicolas Homo dans le film de présentation du meeting diffusé en début de soirée, la perchiste aulnaysienne l’a été également sur la piste. Poussée par l’ensemble de la salle tout acquise à sa cause, elle s’est envolée par deux fois au-dessus de 3m66 et 3m86 avant de s’arrêter à 4m06, de peu. « Je n’étais pas aussi stressée que je l’imaginais, souligne la jeune perchiste de 18 ans. Les encouragements du public m’ont bien portée. J’étais chez moi. Il y avait du monde qui était venu me voir. »

Une performance qui lance en fanfare la saison de l’athlète entrainée à Aulnay-sous-Bois par Amandine Homo et Patrice Court. Bloquée la saison dernière à 3m95 après un hiver probant (4m03, record personnel), Thizira Daci semble de nouveau sur la voie de la progression. « Lors de la saison hivernale mon but est de battre rapidement mon record et ensuite de viser un podium aux Championnats de France. Au niveau de mon record, je me situe à 10-20 centimètres de ce que l’on envisage avec mes entraineurs. L’année dernière, on envisageait déjà 4m10. Ca prend un peu de retard mais je pense que ça va arriver vite. »

Les Championnats du monde juniors dans le viseur

Du retard, la junior du Dynamic Aulnay Club n’en a jamais eu depuis qu’elle a débuté la perche en benjamine. « Ma mère m’a inscrite un peu par hasard au club d’athlétisme, se souvient Thiziri Daci. En regardant de loin des athlètes sauter à la perche, je me suis demandé ce que ça faisait de tomber de si haut. J’ai donc essayé et j’ai tout de suite adoré. »

Thiziri Daci

Moment de complicité avec son entraineur Amandine Homo.


 

S’en suit une ascension fulgurante de 2m62 à treize ans, jusqu’à 4m03 à dix-sept, le tout avec une participation aux Jeux olympiques de la jeunesse en 2014 à Nankin (5e). « Les JO de la Jeunesse c’était impressionnant. J’ai eu le droit à une approche du haut niveau avec le voyage en Chine, la préparation sur place, l’adaptation à un nouvel environnement, une autre atmosphère. »

Une atmosphère que la petite perchiste (1m57) aimerait retrouver dès cet été à l’occasion des Championnats du monde juniors. « Il y a une super ambiance dans l’équipe de France. On ne s’ennuie pas. On a envie de se retrouver sur toutes les compétitions avec les autres membres. Mon objectif de la saison est la qualification pour les Monde juniors. »

Un haut niveau de compétition qu’elle a pu tutoyer lors de cette première étape du Perche Elite Tour aux côtés de Marion Lotout ou Vanessa Boslak, vainqueur de l’épreuve (4m42). « Ca fait un peu bizarre de s’échauffer à côté de la championne de France Elite (Marion Lotout). Mais il faut rester concentrée. Dans ce type de meeting, je saute pour me faire plaisir. Donc je prends le temps de regarder un peu ce que font les autres. Et en plus j’ai l’habitude, je fais les Perche Elite Tour depuis que je suis benjamine ! »

Aucun doute, Thiziri Daci est une vraie Perche Elite Girl.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment