Thierry Guibault

Thierry Guibault s’est détaché au train à l’entame de la dernière boucle.

 

Champion de France de cross Masters pour la deuxième année consécutive, Thierry Guibault a également remporté un nouveau titre avec l’équipe de l’Entente Oise Athlétisme. Un club qu’il quittera à la fin de la saison.

Après deux années de suite à finir aux couteaux avec Mokhtar Benhari (2e en 2014, 1e en 2015), Thierry Guibault a décidé d’arrêter les scenarii avec trop de suspense. Cette année, sur le parcours très boueux du Mans, il a fait dans le classique.

Parti fort comme il aime le faire, l’Isarien a vu revenir très vite sur lui la légende Driss El Himer. Sacré huit fois chez les seniors, El Himer se voyait bien rajouter une petite bague de champion Masters. C’est d’ailleurs lui qui appuyait sur l’accélérateur pour faire sortir Guibault de sa roue. Derrière, les autres favoris ne pouvaient se mêler à la lutte. Letellier et Benhari s’étripaient pour la troisième place alors que Lakhal (malaise) et Serbouti abandonnaient. « Driss relançait bien sur les parties roulantes. Mais je voyais qu’il avait plus de mal dans la boue. »

Une boue qu’il adore et qui a une nouvelle fois jouée en sa faveur. A l’entame de la dernière boucle, Guibault s’envolait au train, laissant El Himer patauger. « J’étais mieux que lui dans la boue. J’ai senti qu’il avait fait un ou deux appuis fuyants, explique Guibault. Ensuite, je suis parti au train. »

Retour à Cognac

Un train tranquille qui ne sifflait même pas quand le speaker annonçait un retour de l’ogre Benhari. « Quand j’ai entendu que Benhari revenait je me suis retourné. J’ai vu qu’il était à 300 m donc je ne me suis pas inquiété. »

Prenant le temps de taper dans les mains des spectateurs, Guibault franchissait la ligne d’arrivée avec une vingtaine de secondes d’avance sur Driss El Himer alors que Mokhtar Benhari complétait le podium. « Je n’ai pas eu de doutes aujourd’hui. Ca fait cinq titres de champion de France d’affilée (Semi-marathon 2014 et 2015, 10 km 2015 et cross 2015 et 2016). J’ai également une petite pensée pour Maxime, un jeune du club qui nous a quittés la semaine précédente. Et je suis super content car on a également gagné par équipes. »

Une équipe de l’Entente Oise Athlétisme qui a empoché par la même occasion son septième titre de championne de France depuis deux saisons, le deuxième d’affilée en cross (Schmied 5e, De Paepe 9e et Boudjemaï 86e). Une team que le militaire de carrière va quitter à la fin de la saison. « Je viens d’apprendre que je suis muté à Cognac en septembre prochain. Je vais donc reprendre une licence dans mon ancien club  (Cognac). C’est une page qui se tourne avec l’EOA. Je suis un peu triste et je pense qu’il y aura des gros moments d’émotion à partager dans la suite de la saison. »

Des émotions et encore plein de titres à aller chercher pour une équipe, et son capitaine, jamais rassasiés.

Tous les résultats des Championnats de France de cross.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment