Jimmy Gressier

La course espoirs hommes avec notamment Jimmy Gressier (à gauche) devrait être spectaculaire.

 

Ce dimanche, quatre des six courses de sélection pour les prochains Championnats d’Europe de cross (10 décembre à Samorin) vont se dérouler à Allonnes, Leffrinckoucke et à Montauban, avec dans chacune d’elle une très grosse densité d’athlètes susceptibles de se qualifier.

Seniors Hommes

Alors que nous avons déjà présenté les enjeux du cross de l’Acier où se jouera la sélection pour les seniors femmes (voir article), place aux seniors hommes qui joueront leur place au cross du Maine Libre à Allonnes (72). Et on peut dire que cette année, la densité pour les six places qualificatives (4+2) est montée d’un cran. Alors que l’enjeu de la saison dernière était de savoir si le triathlète Vincent Luis allait réussir son pari d’intégrer l’équipe de France d’athlétisme, cette fois on va se demander qui sera là pour accompagner Hassan Chahdi.

De retour sur les cross automnaux après avoir fait l’impasse lors des deux dernières levées, le triple champion de France en titre de la spécialité ne semble pas avoir d’adversaire à sa mesure. Un temps déçu par ce rendez-vous européen, Chahdi a décidé de mettre à profit sa préparation marathon pour peut-être enfin décrocher l’or aux Europe de cross, après l’argent en 2012 et le bronze en 2011. Véritable spécialiste (il compte 10 médailles internationales en cross-country), le Français est dans une forme ascendante depuis sa reprise à la fin de l’été suite à des problèmes au pied.

Florian Carvalho absent

Face à lui, il n’aura malheureusement pas l’occasion de croiser son ami Florian Carvalho. Impressionnant sur les courses automnales (victoire au 20 km de Paris et au 10 km Paris-Centre), Carvalho ne sera finalement pas à Allonnes. En pleine préparation foncière pour à terme, monter sur marathon (voir article), l’ex-miler s’est donné une entorse à la cheville il y a quelques semaines et préfère ne prendre aucun risque, lui qui vise un gros chrono sur 10 km en fin d’année.

Néanmoins, la concurrence sera rude pour intégrer l’équipe de France avec, entre autres, les présences des marathoniens Benjamin Malaty et Michaël Gras qui semblent tous les deux avoir bien récupéré de leur dernier marathon. Et même si l’un des piliers de l’équipe de France de cross Timothée Bommier ne sera pas là, Yohan Durand, Romain Courcières, Abdellatif Meftah et Freddy Guimard seront de la partie. Et alors que le steepleur Yoann Kowal viendra également prendre un bain de boue, on peut aussi ajouter les noms de Benjamin Choquert, d’Alexandre Saddedine ou encore de Damien Gras parmi les outsiders.

Espoirs Hommes

Plus au sud, c’est à Montauban que les espoirs joueront leur carte. Et à la vue de la start-list, on peut d’ores et déjà dire que la France fera partie des favorites pour le titre par équipe le 10 décembre à Samorin (Slovaquie). En effet, seront au départ ce dimanche, tous les athlètes titrés l’année dernière par équipes chez les juniors. Le premier d’entre eux est évidemment Jimmy Gressier. Quatrième des derniers Championnats d’Europe juniors de cross, le Nordiste a de grosses ambitions pour le prochain rendez-vous continental. Mais comme il le dit lui-même « il faudra passer par les sélections ». Champion de France du 10 km en octobre (voir article), Gressier semble au-dessus du lot.

Course de la mort

Par contre, derrière lui, les places vont être très chères (3 qualifiés directement et 3 suivants au choix de la DTN). A la bagarre ce dimanche au cross d’Arnay-le-Duc (voir article), Alexis Miellet, Mohamed-Amine El Bouajaji et Fabien Palcau feront évidemment partie des favoris. Le premier est en grande forme et aimerait viser un top 10 aux Europe, alors que les deux autres, ont toujours joué devant en juniors (Palcau est vice-champion d’Europe 2015 et El Bouajaji 5e en 2016). « Rien n’est fait car il y aura vraiment beaucoup de monde au départ », tempère Palcau.

En effet, les autres candidats sont nombreux à l’image de Hugo Hay, très solide l’année dernière en juniors (7e des Europe 2016 et auteur de 13’52’’34 sur 5 000 m), de Abderrazak Charik (10e des Europe juniors 2016), de Nicolas Witz (qualifié en espoirs en 2016), de Yann Schrub ou  de Clément Leduc (qualifié en juniors en 2016). On pourrait presque d’ailleurs parler de « course de la mort » en ajoutant les noms d’Anthony Pontier (international espoirs sur steeple), Quentin Tison (international espoirs sur 1 500 m) ou encore Mehdi Frère (international espoirs sur 10 km).

Espoirs Femmes

Toujours à Montauban, la course espoirs femmes sera certes moins dense que celle des hommes, mais de nombreuses surprises sont néanmoins à attendre. Car derrière les habituées de l’équipe de France Emma Oudiou (médaillée de bronze espoirs sur le steeple cet été) et Johanna-Geyer–Carles (15e des Europe espoirs de cross en 2016), beaucoup de places sont à prendre.

Parmi les prétendantes, on citera la triathlète Lucie Picard, les steepleuses Manon Pareau et Lea Navarro, toutes les deux qualifiées aux Europe espoirs cet été, ou encore Elise Decorte et Tifenn Piolot-Doco, déjà dans l’équipe espoirs en 2016. D’autres auront évidemment leur carte à jouer comme Perle Maunoury (36e aux Europe juniors 2016) ou encore Laurie Lindekens, sélectionnée cet automne pour le match international sur route.

Autant dire que ce dimanche risque d’être spectaculaire sur les différents cross qualificatifs, alors que les juniors joueront leurs places le 26 novembre à Gujan-Mestras.

A lire également

Cross de l’Acier : Du grand spectacle attendu à Leffrinckoucke

Les comptes-rendus, les photos et les réactions de tous les cross seront disponibles sur www.trackandlife.fr ce dimanche.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment