Résultats du week-end

Le triple sauteur Melvin Raffin s’est envolé à 16,93 m lors des Championnats de France juniors.

 

Retour sur les Championnats de France cadets-juniors qui se sont déroulés à Châteauroux (Centre). Un week-end marqué par de belles performances et de nombreux minima, dont le point d’orgue a été l’énorme concours de Melvin Raffin au triple saut.

Tradition française oblige, c’est du triple saut qu’est venue la performance la plus impressionnante de ces Championnats de France. En retombant à 16,93 m, Melvin Raffin a pris une sérieuse option pour le podium des Championnats du monde junior de Bydgoszcz (19 au 24 juillet). En effet, son saut ferait de lui le meilleur performeur mondial de l’année si le vent n’avait pas soufflé un peu trop fort (+2.8). Chez les cadets, Martin Lamou a réalisé la même prestation. Avec 16,46 m, là aussi trop ventés (+4.1) pour homologuer la MPM, le jeune sauteur abordera les Championnats d’Europe (14 au 17 juillet) avec l’ambition de remporter le titre. Ses homologues féminins n’ont pas déçu, puisque deux autres cadettes l’accompagneront en Géorgie. Safiatou Faty, 13,03 m (+1.3) et Tene Cisse, 12,94 m (+1.8) ont toutes deux réalisé le niveau de performance requis (12,85 m) pour être du voyage. Enfin, chez les juniors, Ilionis Guillaume (13,46 m, vent +3.6) l’a emporté sur le fil devant Yanis Esmeralda David, 13,44 m (+2.0). Les deux jeunes femmes seront elles aussi de la partie aux Championnats du monde juniors.

Raffaï et Valette confirment

La ligne droite a aussi été le théâtre de belles réussites. En remportant la victoire sur le 100 m juniors en 10’’49 (+1.0), Amaury Golitin a décroché son billet pour les Championnats du monde en réalisant le niveau de performance requis d’un centième. Carton plein chez les juniors filles, avec la victoire en 11’’56 (11’’51 en demi) d’Estelle Raffaï devant Cynthia Leduc, 11’’60. Dans la catégorie inférieure, Eloise de La Taille a pris les devants en 11’’79 (+1.2), alors qu’elle n’était jamais descendue sous les 12’’ avant ces championnats. Ces trois jeunes filles ont réalisé le niveau de performance requis pour leurs championnats respectifs.

Sur la ligne droite mais avec les obstacles, les Français ont aussi livré de bonnes prestations. Alors que Dylan Caty confirmait sa suprématie chez les juniors, un deuxième hurdler s’est ajouté à la liste des prétendants aux Championnats du monde. Tandis que le premier cité s’imposait en 13’’73 (+0.8), Alban Lefeuvre le suivait en 13’’80, soit les minima au centième près. Chez les filles, victoire sans surprise de Laura Valette en 13’’31 (+1.7), devant Sarah Koutouan (13’’48) et Solène Ndama (13’’60). Bien qu’ayant toutes réalisé les minima, seules deux d’entre elles se rendront en Pologne. Chez les cadets, Leo Achkar l’a emporté en 13’’71 (+0.6). Alors qu’il n’avait pas réussi à descendre sous les minima avant ce jour, c’est finalement lui qui, des cinq prétendants, devrait être sûr de voir Tbilissi. Cyrena Samba-Mayela a elle aussi écrasé la finale cadettes en s’imposant en 13’’32 (+1.1), devenant la deuxième meilleure performeuse européenne de l’année.

Beaugrand a le choix

Les jeunes Français ont aussi brillé sur les courses les plus longues. En effet, l’habituée des podiums Cassandre Beaugrand a largement dominé les débats sur 3 000 m, pour aller chercher la qualification aux Mondiaux juniors en 9’16’’73. La triathlète devra maintenant faire un choix entre le 3 000 et le 5 000 m. Le marcheur Gabriel Bordier a quant à lui amélioré sa marque sur le 10 000 m en 42’17’’59, venant confirmer sa place pour les Championnats du monde de Bydgoszcz.

Enfin, c’est du côté des concours que se trouvent les derniers à décrocher le droit de revêtir le maillot bleu. Juliette Ciofani a pulvérisé son record personnel (63,27 m) au marteau et réussi les minima pour les Championnats d’Europe cadets. A la perche, Alexis Quest a déjoué les pronostics en venant s’imposer devant Thibault Collet. Avec un nouveau record personnel à 4,90 m, il sera du voyage à Tbilissi, tout comme Fred Moudani Likibi au poids (19,72 m), qui a dépassé à quatre reprises une barrière des 19 m qu’il n’avait jusque-là jamais franchie.

Retrouvez tous les athlètes ayant réalisé les minima pour les grands championnats internationaux.

Partager cet article

Journaliste stagiaire chez Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment