100x400 m

Le stade Auguste Delaune de Maisons-Alfort va accueillir une tentative de record du monde.

 

Le 23 avril prochain lors de la quatrième édition du meeting de l’ASA AthléRunning 94, un 100×400 m aura lieu sur la piste du stade Auguste Delaune de Maisons-Alfort pour tenter de battre le record du monde de l’épreuve.

Déjà plébiscité par les athlètes lors de ses dernières éditions (678 participants en 2016), le meeting de l’ASA AthléRunning 94 pourrait prendre encore plus d’ampleur cette année. En effet, sous l’impulsion de Jean-Baptiste Sureau, responsable du magasin spécialisé AthléRunning 94, support de l’événement, une tentative de record du monde du relais 100×400 m sera organisée le 23 avril prochain. « C’est un projet qui me tient à cœur depuis deux ans, explique Jean-Baptiste Sureau. Je pense que ça peut être vraiment quelque chose de magnifique ! »

Une moyenne de 59 secondes au 400 m

Officiellement inscrite dans le Guinness des records, cette discipline consiste à réaliser le plus vite possible cent fois la distance de 400 m avec cent athlètes différents. A ce petit jeu, ce sont actuellement les Italiens du club de Brugnera qui détiennent le record du monde avec 1h39’’25 (en 2013), soit une moyenne de 59’’65 pour chaque tour. Une performance qui semble abordable à l’instigateur de l’événement qui espère avoir un grand nombre de postulants. « Nous allons nous baser sur les performances du 200 au 800 m sur les douze derniers mois des athlètes qui vont postuler, déclare Jean-Baptiste Sureau. Histoire d’être sûr des capacités de chacun. Mais à la vue de la densité de coureurs, on devrait pouvoir se permettre d’ajouter plusieurs filles car le but est avant tout que ça soit diversifié et festif. »

D’ailleurs, plusieurs athlètes de l’équipe de France ont déjà été contactés afin de faire partie de l’équipe d’environ 120 athlètes, puisque une marge sera prise pour parer à toute absence. Des champions français qui pourront alors croiser Eunice Barber, la double championne du monde (heptathlon en 1999 et de la longueur en 2003). Basée en région parisienne, l’ex-internationale française fera partie de l’organisation. « Eunice va venir donner un coup de main dans le club. Elle bosse actuellement dans un cabinet de kinésithérapie pour mettre en avant ses acquis de sportive de haut niveau. Mais elle est également attirée par l’événementiel. »

Eunice Barber dans l’organisation

Une marraine et un probable record du monde, le meeting de l’ASA semble sur la bonne voie, surtout que comme les années précédentes, cette édition sera comme un « tour d’interclubs d’échauffement », avec la majorité des épreuves de l’athlétisme à son programme. « C’est une compétition qui s’étend de 9h à 19h, avance Sureau. C’est une bonne occasion pour les athlètes de venir se tester avant les interclubs car il y a toutes les épreuves. On a juste enlevé le 400 m du programme individuel… »

Calée en pleine journée, cette tentative de record du monde aura l’attention du public puisque toutes les courses seront suspendues pendant deux heures alors que seuls les concours continueront. L’occasion de rentrer dans le Guinness Book avant peut-être, dès l’année prochaine, de tenter le record du monde supérieur, à savoir, le relais 1 000×400 m, détenu par les Allemands de Lollar depuis 2008 et leur 21h57’’46, soit 79’’ à chaque tour pendant presque une journée.

Pour participer à l’événement, rendez-vous sur le site de l’organisation ou sur la page Facebook.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment