12698917_10208160995523468_1061550656_o

Le 7 février à Limoges, les coureurs de l’ex-région Poitou-Charentes, se sont retrouvés dans l’interrégion Sud-Ouest avec l’Aquitaine et le Limousin.

 

Suite à la réforme territoriale, redécoupant la France métropolitaine en 13 régions (22 auparavant), la question se porte sur le nouveau format qui sera adopté pour les interrégionaux. Et notamment ceux de cross-country, qui possèdent encore une importance pour la qualification aux Championnats de France.

Voilà une chose à laquelle le gouvernement Valls n’avait sûrement pas pensé en s’engageant dans la réforme territoriale : que vont devenir les interrégionaux de cross-country ? Question futile à l’échelle d’une nation mais importante pour tous les coureurs qui s’ébrouent chaque année dans la boue pour décrocher leur sésame pour les Championnats de France.

Une interrogation que se pose la Fédération française d’athlétisme depuis quelques mois mais sans résultats concrets pour le moment. « Il y a deux pistes envisagées, explique Jérôme Leconte président de la feu Ligue de Picardie et membre du Comité directeur de la FFA. Mais cela reste assez flou. »

Deux solutions envisagées

Concrètement, les élus fédéraux réfléchissent à deux options. Soit les nouvelles régions, au nombre de treize, deviennent les futurs Pré-France, soit la Fédération décide de créer de nouveaux interrégionaux, plus grands, qui regrouperaient plusieurs nouvelles régions. « Il y a un souhait fédéral pour conserver les Pré-France, ajoute Leconte. Pour prendre l’exemple de la Ligue de Picardie, on pourrait voir la nouvelle région Picardie – Nord-Pas-de-Calais se regrouper avec la Normandie pour créer une nouvelle interrégion. » 

L’autre option serait que les championnats régionaux (version nouvelles régions) deviennent des demi-finales des Championnats de France. « Aux ligues ensuite de s’organiser pour, pourquoi pas, comme c’est le cas en Ile de France, créer un championnat régional Nord et un autre Sud, pour conserver une course intermédiaire entre les départementaux et les Pré-France. Mais cela reste encore assez flou. »

Des changements ont déjà eu lieu cette saison

Actuellement composé de neuf interrégions (voir par ailleurs), le quadrillage hexagonal va être modifié. Des premiers changements ont d’ailleurs déjà eu lieu cette saison puisque l’interrégion Languedoc-Roussillon (ex-interrégion Méditerranée) – Midi-Pyrénées (ex Sud-Ouest) a été créée et le Poitou-Charentes (ex-interrégion Centre-Ouest) a rejoint l’Aquitaine et le Limousin (Sud-Ouest). Des changements qui collent avec le redécoupage national des régions (voir carte).

Mais d’autres changements devraient poser problèmes et les discussions risquent d’être longues. « On en saura plus à la fin avril avec de nouvelles réunions », annonce Jérôme Leconte.

Une chose est sûre : les vainqueurs des demi-finales des Championnats de France de cross ce week-end seront, pour la plupart, les derniers dans cette répartition géographique.

La répartition hexagonale des interrégionaux pour la saison 2015-2016.

– NORD : Picardie, Nord – Pas-de-Calais, Champagne-Ardenne
– NORD-EST : Alsace, Lorraine, Bourgogne, Franche-Comté
– NORD-OUEST : Haute-Normandie, Basse-Normandie, Bretagne
– ILE-DE-FRANCE
– CENTRE -OUEST : Centre, Pays-de-la-Loire
– CENTRE-EST : Rhônes-Alpes, Auvergne
– SUD-OUEST : Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes
– MÉDITERRANÉE-OUEST : Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon
– MÉDITERRANÉE-EST : Provence-Alpes-Côte d’Azur, Corse.

 

Les nouvelles régions en janvier 2016

Capture d’écran 2016-02-13 à 18.56.58

Le redécoupage territorial (de 22 à 13 régions) actif en France métropolitaine depuis les dernières élections régionales. C’est à partir de ce dernier que seront créés les nouveaux interrégionaux.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment