MMB_fond_londres17

L’IAAF est en pleine réflexion pour développer son sport.

 

Depuis plusieurs mois, la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) planche sur la refonte de son sport pour continuer à exister dans un milieu sportif de plus en plus concurrentiel. Réuni en assemblée générale à Londres, la Diamond League a annoncé quatre actions majeures à mettre en place lors des prochaines années.

Affaires de dopage, de corruption,  l’IAAF a connu des derniers mois très compliqués. Autant dire que son président Sebastian Coe a plus souvent joué au pompier de service qu’au VRP. Mais à l’heure où la Fédération internationale va perdre son plus grand joyaux avec l’arrêt de Usain Bolt, il était temps de penser au futur et au tartan sans la star jamaïcaine. Pour cela, l’IAAF a planché sur plusieurs dossiers.

Un circuit pour toute l’année

Dès l’année dernière, la Diamond League avait été passée à la moulinette avec un nouveau format basé sur des points accumulés par étape et une qualification pour les finales (voir article). Réuni en congrès à Londres, l’Assemblée générale de cette compétition a loué la réussite du volet 2017 avec 282 millions de téléspectateurs. Mais Coe and Co. souhaitent évidemment aller plus loin. « Il y a une volonté de changement, explique le président de l’IAAF. Nous devons donner à nos athlètes une raison de venir concourir et à nos fans une raison de nous suivre semaine après semaine. Ceci est une révolution pour nous et cela implique de faire face à la réalité, de comprendre comment les gens veulent consommer notre sport. »

Pour cela, l’IAAF va plancher sur quatre piliers de développement pour la Ligue de Diamants. En plus d’un examen complet de toute la structure de la Diamond League, l’instance internationale souhaite insérer les fameux classements mondiaux (voir article). De plus, la refonte générale du calendrier des compétitions et la recherche d’un nouveau sponsor principal sont également à l’étude. « J’ai demandé à nos équipes d’être ouverts, créatifs et courageux, continue Coe. Nous sommes dans l’industrie du divertissement et nous devons travailler dans ce sens. Tous les sports se battent pour les fans et pensent à des nouvelles façons de présenter leur produit, quitte à modifier leurs concepts de base et les formats. Nous devons faire la même chose.« 

Les premières propositions devraient être dévoilées d’ici le premier trimestre 2018.

A lire également

Vers un classement mondial

La Diamond League passe en mode championnat

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment