PromClassic

Ophélie Claude-Boxberger a remporté la PromClassic 2017 (photo organisation).

 

De retour sur la Promenade des Anglais, la Prom’Classic de Nice a accouché aujourd’hui de résultats mitigés,  surtout chez les hommes, la faute à un vent de face terrible sur les 5 derniers kilomètres et à un plateau moins relevé que d’habitude. On retiendra cependant les belles victoires de l’internationale Ophélie Claude-Boxberger en 33’28 et de Mohamed Serghini en 30’06.

A une semaine d’intervalle, la Prom’Classic de Nice va souffrir de la comparaison avec la Corrida de Houilles. En effet, alors que la classique francilienne a accouché d’un nouveau record de France de la fusée Julien Wanders (voir article), la course des Alpes-Maritimes a dû se contenter ce matin d’un chrono supérieur aux 30′ chez les hommes, chose qui n’était pas arrivée depuis très longtemps (au moins depuis 2004), alors qu’elle avait retrouvé son parcours fétiche (sur la promenade des Anglais) après un changement en 2017 à cause des attentats de juillet 2016 (voir article).

Un vent violent sur le retour

La faute à un fort vent violent sur les cinq derniers kilomètres (la course s’effectue en aller-retour de 5 km sur la Promenade des Anglais) et à un plateau beaucoup moins relevé que d’habitude, puisque la plupart des cadors français avaient plutôt fait le déplacement une semaine plus tôt (Carvalho, Kowal, Malaty notamment). Dans ces conditions, c’est Mohamed Serghini qui s’est imposé en 30’06 (passage en 14’16 à mi-course) devant l’international James Theuri (30’10) et Emmanuel Lejeune (30’38). Déjà auteur d’un chrono de 29’33 en 2017, l’athlète de la SCO Sainte-Marguerite, 28 ans, a sûrement signé aujourd’hui sa plus belle victoire, après avoir fait parler de lui chez les jeunes en terminant troisième des Championnats de France cadets en 2006 derrière Florian Carvalho et Hassan Chahdi.

Et alors que l’international Yohan Durand a abandonné et que d’autres têtes connues ont terminé plus loin (Yosi Goasdoué, 5e en 30’41, Paul Lalire 8e en 30’47), il fallait se tourner vers les filles pour retrouver un bon nombre d’internationales françaises.

Nouveau record pour Claude-Boxberger

Déjà première tricolore à Houilles (33’42), Ophélie Claude-Boxberger s’est aujourd’hui imposée à Nice dans le très bon chrono de 33’28, signant un nouveau record personnel sur la distance. Surtout, la steepleuse a devancé du beau monde avec les internationales Sophie Duarte (2e en 34’20), Aurore Guérin (3e en 34’38) et Mélanie Doutart (4e en 34’40), alors que la spécialiste du semi-marathon Fanny Pruvost, a terminé  6e en 35’32.

Tous les résultats.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment