Andrey Baranov

L’agent d’athlètes Andrey Baranov aurait transmis de l’argent pour permettre à ses athlètes dopés de concourir. (Crédit Photo : Facebook)

 

D’après le quotidien The New York Times, une enquête contre un agent russe est en cours aux Etats-Unis. Andrey Baranov aurait en effet transmis de l’argent à des organisateurs de marathons américains, dont le marathon de New-York, pour permettre à des athlètes russes dopés de concourir.

Chaque jour, le spectre du dopage se propage un peu plus sur le monde de l’athlétisme. Cette fois, selon le quotidien américain The New York Times, la corruption aurait encore franchi un cap. En effet, alors que le marathon de New-York s’élancera ce dimanche, une enquête est en cours pour corruption au sein de différentes organisations américaines de marathon. La cible, un agent russe d’athlètes, nommé Andrey Baranov.

De l’argent pour fermer les yeux

Ce dernier est soupçonné d’avoir payé des organisateurs pour permettre à ses athlètes dopés de participer à des marathons sans être inquiétés. Résident new-yorkais, Baranov s’occupe de nombreux athlètes d’Europe de l’est qui ont brillé à de multiples reprises sur le circuit américain des marathons ces dernières années. Les meilleurs exemples sont Lyubov Denisova, notamment vainqueur au marathon d’Hawaï en 2006 puis contrôlée positive à la testostérone ou de la Russe Liliya Shobukhova, victorieuse trois ans d’affilée du marathon de Chicago.

D’ailleurs, en 2014, c’est ce même Baranov qui avait dénoncé le chantage de la Fédération russe envers son athlète. En effet, pour couvrir le passeport biologique suspect de Shobukhova, la Fédération russe lui aurait demandé de l’argent. Une affaire qui s’est transformée en scandale quelques semaines plus tard avec toutes les révélations autour de la corruption entre l’IAAF et la Fédération russe d’athlétisme.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment