Pierre-Ambroise Bosse

Sixième du Meeting de Paris sur 800 m, Pierre-Ambroise Bosse a présenté son chat RABS aux caméras de Canal Plus.

 

Sixième du meeting de Paris ce soir en 1’43’’58, Pierre-Ambroise Bosse est lancé dans la course à la Diamond League. Relégué à seulement six points du Kenyan Ferguson Rotich, le Français peut espérer décrocher la pierre précieuse lors de la finale à Bruxelles (9 septembre) où les points compteront double. Mais avant cela, PAB a une nouvelle fois fait preuve de son art de l’ironie en zone mixte, en présentant son chat RABS en direct sur Canal Plus. Eclats de rire garantis.

– « Track and Life : Pierre-Ambroise, comment vous êtes-vous senti ce soir ?

« J’étais bien mais je ne tiens pas la forme non plus. Il y a dix jours j’étais dans la meilleure forme de toute ma vie. Aujourd’hui, c’était moins le cas. 1’43’’58 c’est ma troisième performance de tous les temps. Au final ça va, je m’en sors bien. Je suis encore dans ma saison.

« Un record personnel ça fait vraiment du bien »

– Justement, quel est votre objectif pour cette fin de saison ?

Cette année il me reste deux courses. Je vais me recentrer. Ma dernière course, ça sera un 400 m au Décanation contre mon pote Mame-Ibra Anne. Ca sera pour la rigolade. Mon dernier 800 m ça sera à Bruxelles. J’ai les capacités de faire 1’42 cette année, de me mettre au niveau de mon record. Un record personnel ça fait vraiment du bien. J’en ai besoin. Ca fait deux ans que je n’ai pas claqué un petit 1’42 donc il est temps. Maintenant, ma source de motivation c’est la Diamond League. Je peux y arriver. Ca serait frustrant de faire deuxième. Ce petit « con » de Rotich je vais l’avoir (rires). Les points compteront double à Bruxelles. Je ne dois avoir que cinq pts (en fait 6 pts) de retard maximum. Il peut se passer quelque chose !

« C’est chiant car Charléty ce n’est pas le même charme »

– Quelques jours après votre retour de Rio, quel bilan faites-vous de vos Jeux olympiques ?

A la vue de la forme que j’avais on va dire, entre guillemets, que j’ai loupé mes Jeux car je voulais une médaille. Je n’ai pas de regrets mais il y a peut-être un sentiment de frustration. Parce que j’étais à fond, dans mes meilleures capacités. Mais je n’ai que 24 piges. Donc j’en ai encore deux (olympiades) à faire. Vous allez encore voir cette tronche de cake pendant quelques années. Je vous le garantis. (rires).

– Le meeting de Paris va migrer au stade Charléty. C’était donc, pour l’heure, la dernière au Stade de France…

Ce soir ce n’était pas rempli, on s’est fait la réflexion avec Marcin Lewandoswki. Mais le peu de gens qu’il y avait, leurs voix comptaient double. Les absents ont toujours tort. J’étais content d’être là. C’est chiant car Charléty ce n’est pas le même charme. J’ai déjà fait deux, trois courses là-bas, je n’irai pas l’année prochaine. Nan je déconne !

 

Tous les résultats du Meeting de Paris.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment