Ninon Guillon-Romarin

Ninon Guillon-Romarin (ici à Cergy-Pontoise) a réussi un très beau concours aujourd’hui à Orléans.

 

La perchiste a égalé le record de France de Marion Fiack-Sidea ce soir à Orléans en réalisant 4,71 m, synonyme également de minima pour les Championnats du Monde de Birmingham.

Depuis un an, Ninon Guillon-Romarin (22 ans) ne cesse de progresser. Déjà l’an dernier, elle avait plusieurs fois tenté des barres à plus de 4,65 m mais s’était arrêtée à 4,60 m. Mais ce soir, dès son premier vrai concours de la saison (après un concours d’entrainement à Cercy-la-Tour à 4,02 m), l’internationale française a égalé le record de France du saut à la perche en franchissant 4,71 m à son troisième essai lors du Perche Elite Tour d’Orléans.

Trois échecs à 4,76 m pour Guillon-Romarin

Très en jambes dès le début de son concours (4,31 m, 4,41 m, 4,51 m  au 1er essai), la Française a dû s’employer par trois fois pour passer 4,61 m. Mais finalement, après un changement de perche dès son deuxième essai à 4,71 m, Ninon Guillon-Romarin a égalé le record de France devant les yeux de Marion Fiack-Sidea (l’autre détentrice de cette marque), troisième ce soir avec 4,41 m.

Une performance qui lui permet également de réaliser les minima pour les Championnats du monde de Birmingham, elle qui était du voyage à Londres cet été.  « J’espérais faire 4,50 m, lâchait la perchiste qui s’entraine avec le duo Sébastien Homo et Manu Chapelle. Je ne me croyais pas capable de faire ça encore moins aujourd’hui. Je m’investis complètement pour la perche. Et là ça paie c’est vraiment bon ! »

Kévin Menaldo s’arrête à 5,51 m

Chez les garçons, en l’absence de Renaud Lavillenie, présent à Clermont-Ferrand pour le X-Athletics (voir article), et de Axel Chapelle, forfait de dernière minute à cause d’un lumbago, c’est Kévin Menaldo qui représentait les plus grandes chances de victoire.

En réglage il y a deux jours à Tignes, le Français s’est contenté d’un saut à 5,51 m, après un concours avec beaucoup de déchets et trois échecs à 5,61 m (5,15 m au 2e, 5,35 m au 2e, 5,51 m au 3e), alors que c’est Kostas Filippidis qui s’est imposé aux barages face à Yao Jie avec 5,71 m.

A lire également

Ninon Guillon-Romarin change de dimension

Marion Fiack-Sidea, un retour à l’écoute de son corps

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment