Pierre-Ambroise

Pierre-Ambroise Bosse a fait la course parfaite pour remporter les Championnats du Monde.

 

International français et champion de France 2017 du 800 m, Paul Renaudie a, comme beaucoup de Français (5,5 millions sur France TV), regardé l’exploit de Pierre-Ambroise Bosse hier soir aux Championnats du Monde de Londres. Une course parfaite – comme nous l’avions décrit l’année dernière avant la finale olympique (voir article) – que le spécialiste du 800 m a apprécié en fin connaisseur. 

J’ai regardé la course avec ma femme, avant le départ elle m’a dit « tu penses qu’il va faire combien ? » et je lui ai répondu « bah, entre 1er et 8ème ». Mais, dès le début, sur la ligne de départ, j’ai trouvé que c’était celui qui paraissait le plus confiant. Amos parlait dans sa barbe par exemple, je les voyais tous un peu nerveux. Ce n’est pas l’année où Pierre-Ambroise est le plus fort physiquement, mais il était tellement décontracté, que c’est passé. Les autres étaient peut-être plus forts physiquement mais plus friables. Ils se sont tous dits « je peux gagner puisqu’il n’y a pas Rudisha » et je pense qu’ils se sont mis la pression, alors que lui, il n’avait rien à perdre.

Tactiquement, il n’y a rien à dire. Au rabat il se fait bousculer, se fait enfermer mais ne s’affole pas, il attend la cloche. Le passage au 400 m en 51″39, c’est un chrono qu’il maitrise. Pour lui c’est parfait de passer dans ces allures là, ce n’est ni trop rapide ni trop lent. C’est le schéma idéal pour imposer son finish dans les 200 derniers mètres, comme à Monaco, il est hyper fort dans ce secteur là. Hier, quand il se décale au 300 m, il est vraiment fort dans la tête. Au 200 m, Amos et Bett essayent de l’empêche de passer mais il s’impose et une fois qu’il est parti, c’est impossible de l’arrêter. Quand il est passé au 200m, je me suis vraiment dit que ç’allait passer. Ca donne vraiment envie de faire des 800 m comme ça (rires) !

C’est fou de se dire qu’il est champion du monde. On est de la même région. Quand il a commencé à faire des 800 m, j’étais là, c’était le petit jeune derrière moi et maintenant il en est là. Ça fait un peu vieux con de dire ça (rires). Non, mais il est vraiment hyper talentueux et comme disait son coach, depuis 2013 il est en finale et à force d’essayer ça finit par passer. Je suis vraiment hyper content pour lui, et pour le 800 m. Ca montre vraiment que tout est possible comme il dit, dans un championnat les chronos sont remis à zéro. Si tu es vraiment fort dans la tête, il ne peut rien t’arriver. Lui il a le niveau physique et dans la tête je pense qu’il n’a jamais été aussi fort.

A lire également

Mondiaux de Londres : Pierre-Ambroise le nouveau Bosse

Jeux Olympiques 2016 : Comment Pierre-Ambroise Bosse va monter sur le podium

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment