Le cadet de la famille Ingebrigtsen s’est lancé le pari fou de remporter trois épreuves lors des prochains Championnats d’Europe juniors qui débutent demain à Grosseto, avec à son programme, le 1 500 m, le 3 000 m steeple et le 5 000 m.

Voilà comment marquer son temps. Absent des Mondiaux de sa catégorie au Kenya par choix de sa fédération, Jakob Ingebrigtsen s’est lancé un pari tout aussi dur lors des Championnats d’Europe juniors qui débutent demain à Grosseto (Italie). Inscrit sur trois disciplines (1 500 m, 3 000 m steeple et 5 000 m), le cadet aimerait jouer la gagne sur les trois épreuves. Un pari dingue mais peut-être à la hauteur de ce jeune Norvégien en avance sur tous les temps de passage.

Deux finales en deux heures

Déjà champion d’Europe juniors de cross cet hiver en étant cadets, il a battu cet été le record du monde du mile cadets (3’56’’29), tout en portant son record personnel sur 1 500 m à 3’39’’92. Surtout, le 8 juillet dernier, il s’est qualifié pour les Mondiaux de Londres en réalisant le chrono de 8’26’’81 sur 3 000 m steeple, soit le nouveau record d’Europe juniors (également 13’49’’54 sur 5 000 m). « Ma forme est bonne donc j’espère remporter l’or ou du moins faire du mieux que je peux sur ces trois distances, a glissé le cadet des frères Ingebrigtsen.

Un Norvégien qui pourrait être le bourreau des Français Yani Khelaf et Louis Gilavert, tout deux parmi les favoris respectivement sur 1 500 m et 3 000 m steeple. Mais pour réussir son pari fou, Ingebrigtsen devra avoir la santé car il va devoir enchaîner cinq courses en quatre jours (séries du 1 500 m ce jeudi, série du 3 000 m steeple vendredi 21 juillet), dont la finale du 1 500 m et du 5 000 m à deux heure d’intervalle samedi 22 juillet (1 500 m à 17h20 et 5 000 m à 19h45), avant de boucler son marathon par la finale du steeple le dimanche 23 juillet.

Autant dire un pari complètement fou.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment