Heather Arneton

Nouveau record du monde en salle minimes pour Heather Arneton.

 

Cette après-midi dans la salle d’Eaubonne, la jeune Heather Arneton a une nouvelle fois battu le record du monde minimes de la longueur avec un bond à 6,57 m.

Depuis le début de la saison, Heather Arneton est abonnée au record du monde de la longueur minimes en salle. A chacune de ses sorties, la protégée d’Antony Yaïch a toujours rebondi plus loin que toutes les filles de son âge dans le monde. Auteure de 6,42 au début du mois de décembre (voir article), Arneton est allée encore plus loin cette après-midi dans la salle d’Eaubonne avec un bon à 6,57 m lors de son deuxième essai. Une performance incroyable qui lui permet, en plus du record du monde de sa catégorie, d’empocher le record de France juniors en salle et de réaliser les minima pour les prochains Championnats d’Europe en salle… seniors (6,55 m, même si elle ne s’y rendra évidemment pas puisqu’en tant que minime elle ne peut prétendre à l’équipe de France seniors).

Minima pour les Europe seniors

Et encore, sa première tentative semblait encore meilleure (elle a avorté le 3e essai). « Sur le premier essai, j’ai été étonné de son temps de suspension, avoue Antony Yaïch, son entraineur. D’habitude, elle a un problème avec le ramené et là, elle l’avait parfaitement effectué. C’est dommage qu’elle le morde car elle était retombée sur la ligne des 7 m. »

Autant dire, que la jeune athlète de la Mentor Academy, structure montée par son entraineur, est en train de bousculer tous les repères. « Ca va dans la lignée de ce que je pense. Cet été, elle fera 6,70, 6,80 m. On verra, il y a encore du boulot. » 

Record de France également au 50 m

De retour d’un stage au Portugal avec son groupe dans la soirée de samedi, Heather Arneton n’aurait d’ailleurs même pas dû se présenter à Eaubonne aujourd’hui. Mais après avoir insisté auprès de son entraineur, elle a enchainé un 50 m – battant également le record de France minimes en salle avec 6’’54 – le concours de triple saut (12,64 m) et son fameux concours de longueur. « Je lui avais juste dit d’essayer d‘appliquer ce qu’on a travaillé en stage sur la course d’élan. On n’a pas sauté à l’entrainement depuis sa dernière compétition. En stage, on a juste fait un travail d’enchainement course d’élan – impulsion sans ramené. C’est de bon augure ! »

Lancée sur des bases encore jamais inexplorées à son âge, Heather Arneton n’en est certainement pas à son dernier saut. D’ailleurs, les journalistes britanniques de Transworld TV l’ont bien compris. Spécialisés dans les reportages sur les jeunes prodiges (ils ont déjà réalisé des sujets sur Bolt et Nadal), ils seront la semaine prochaine en tournage à Franconville pour découvrir le phénomène.

Pour l’heure, après son nouveau record du monde, Heather Arneton a le droit à une semaine de repos bien mérité.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment