Usain Bolt

Usain Bolt a terminé troisième de la finale mondiale alors que le Français Jimmy Vicaut s’est classé 6e.

 

La dernière finale individuelle du Roi Usain Bolt a accouché d’un scénario incroyable ce soir avec la victoire au couloir 8 de Justin Gatlin (9’’92, -0,8) devant son compatriote Christian Coleman (9’’94) et Usain Bolt (9’’95). Le Français Jimmy Vicaut, sixième (10’’08), a quant à lui, participé à la fête.

Une chose est sûre, Usain Bolt ne remportera pas un quatrième titre mondial sur le 100 m. Pour son « jubilé » en mondovision, la légende du sprint, nonuple champion olympique a été terrassé pour la première fois en grand championnat ce soir à Londres. Un crime de lèse-majesté qui a, en plus, été commis par Justin Gatlin, le détesté du Queen Elisabeth Olympic Park. Placé au couloir 8, l’Américain, suspendu quatre ans pour dopage en 2006, a retrouvé une couronne qu’il avait laissée en 2005 à Helsinki.

Vicaut de justesse en finale

Entre temps, Usain Bolt avait phagocyté le monde du sprint. Mais ce soir, l’histoire a voulu que le Roi ne puisse pas accélérer comme à son habitude après un départ catastrophique. A sa droite, Gatlin ne l’a pas attendu et a gardé trois centièmes d’avance sur la ligne (9’’92 contre 9’’95 à Bolt, -0,8), alors que le jeune Coleman ouvrait son palmarès (2e en 9’’94). « Mon départ m’a fait très mal, a lâché Bolt. Normalement, ça s’améliore au fil des tours, mais pas durant ces Mondiaux. Ça m’a tué ! J’ai tenté de faire de mon mieux course après course. Le public m’a tellement poussé, je ne pouvais pas à m’attendre à une telle chose ailleurs. L’atmosphère était fabuleuse. Je suis désolé de ne pas avoir fait mieux pour eux. »

Usain Bolt

Champion du monde ce soir, Justin Gatlin est venu féliciter Bolt après la course.

A sa gauche, Jimmy Vicaut a, quant à lui, vécu une nouvelle finale mondiale sans décrocher le Graal. Mais à la vue d’où il partait (blessé à la mi-juin), le Français se contentera cette année de cette accessit (6e en 10’’08), après avoir été repêché au temps pour la finale. « C’est toujours une finale, a lâché Vicaut. Je pense qu’il m’a manqué trois semaines d’entrainement. Il y a six semaines, je n’aurais jamais pensé pouvoir faire ça. Je fais une bonne première  partie de course mais à la fin je me crispe parce qu’ils me passent tous. Je voulais en remettre mais physiquement, j’étais réduit par rapport à eux. »

Le public avait choisi Bolt

Encore athlète à la fin de la saison, Jimmy Vicaut aura tout le plaisir de remettre ça dans les années futures. Mais pour Bolt l’histoire s’arrête là. « C’est dommage de finir comme ça mais Gatlin a été plus fort que lui aujourd’hui, juge Vicaut. Félicitations à lui, mais j’étais pour Bolt »

Un peu comme tout le stade, qui, après avoir déjà hué Gatlin à chaque présentation, a persisté lors du tour d’honneur de l’Américain. Il faut excuser les supporters, car depuis dix ans, le 100 m était une course où à la fin, c’était Bolt qui gagnait. Pas cette fois, et plus jamais.

Nana Djimou lâchée
La première journée de l’heptathlon n’a pas vraiment souri à Antoinette Nana Djimou. Après quatre épreuves, la Française pointe en 16e position avec 3 629 points (13’’46 sur 100 m haies, 1,71 m à la hauteur, 14,61 m au poids, 25’’17 sur 200 m). Devant, la championne olympique Nafissatou Thiam est pour le moment tenue en échec par l’Allemande Carolin Schäfer (4 036 pts contre 4 014 pts).

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment