Mickaël meba Zeze

Mickaël meba Zeze est déjà tourné vers les Jeux olympiques de Tokyo.

 

Membre du relais 4×100 m éliminé en série, Mickaël meba Zeze a vécu, à 22 ans, ses premiers Jeux olympiques à Rio. Retour sur une première expérience qui devrait servir à l’athlète du Val de Reuil AC pour la suite de sa carrière.

– Track and Life : Mickaël, revenons tout d’abord sur ce relais français qui n’a pas pu passer le cap des séries (5e de sa série en 38’’35). Quel est votre sentiment ?

« Ce n’était pas forcément évident. Le relais est arrivé jusqu’au bout mais on n’a pas eu le résultat qu’on attendait. On était forcément déçus de ne pas aller en finale. Ce coup-ci ce n’est pas passé. A Amsterdam ça s’était très bien passé (2e). On était tous en forme, mais là, ce sont plein de problèmes techniques qui ont fait que. Et les chronos des adversaires étaient très relevés avec six équipes en 37’’.

« Une prise de maturité »

– A titre personnel, comment avez-vous vécu cet instant ?

Je savais à quoi m’attendre comme j’étais déjà allé au stade les jours précédents. J’étais très motivé pour faire les choses bien. L’ambiance était présente. J’étais content d’être sur le stade puisque j’attendais ce moment depuis longtemps. Sur le moment, ça reste une compétition internationale. Mais l’ambiance était deux fois plus grande. C’était un truc de malade. Dès que la course est partie, toute la foule a commencé à crier.

– Que retiendrez-vous de cette aventure olympique ?

J’en retiens pas mal d’expérience. J’ai pu apprendre et surtout savoir ce qu’il ne faut pas faire avant les championnats. C’est une prise de maturité. Pour moi, j’ai réussi à bien contrôler tout ça. Je ne me suis pas éparpillé. J’ai tout donné. J’ai mis toutes les chances de mon côté. J’ai essayé de bien manger, de bien dormir. Là, dans quatre ans, je saurai à quoi m’attendre si je les fais.

« J’avais parié que Christophe Lemaitre allait faire une médaille »

– Vous parlez déjà de Tokyo. Voir les copains rentrer avec une médaille vous a donné des idées ?

Ca donne vraiment envie de remporter des médailles. Une médaille olympique ça prouve vraiment que t’es reconnu, que tu es quelqu’un, il n’y a pas plus haut. C’est plus que motivant. Au Club France, j’ai croisé des athlètes médaillés dans d’autres sports qui travaillent avec le même partenaire que moi. Ca m’a boosté. Ils m’ont dit que dans quatre ans, ça sera moi. C’est motivant. Ce que j’ai vécu ça m’a donné les crocs pour les années à venir. Certes ce n’est pas passé au moment opportun pour notre relais. Mais l’année prochaine on ne laissera pas passer cette chance.

– La médaille de bronze de Christophe Lemaitre a dû vous toucher en tant que spécialiste du 200 m ?

J’étais trop content. J’avais parié que Christophe allait faire une médaille. J’en étais sûr et certain. J’étais plus que content. C’est énorme ! Vu les quatre dernières années qu’il a eues, c’était la personne la moins attendue. On sait tous qu’il a le potentiel pour faire des grandes choses. Là, il est arrivé, personne ne l’attendait. Et pam, il fait une médaille ! C’est top !

« L’athlétisme français a passé un cap »

– Que vous inspire le bon bilan de l’équipe de France lors de ces Jeux olympiques (six médailles) ?

Là, l’athlétisme français a passé un cap. On est à un nouveau tournant. A chaque fois, on remportait deux ou trois médailles. On aura un autre regard par rapport à la performance française. On sera plus focus sur notre sport. Ca prouve qu’on monte en puissance. Même s’il y a beaucoup de médaillés qui avaient déjà de l’expérience comme Mahiedine Mekhissi, Mélina Robert-Michon et Renaud Lavillenie.

– Rio est déjà terminé. Quel est votre programme d’ici la fin de saison ?

Je vais visiter la ville (aujourd’hui). Une sorte d’agence de voyage propose des trajets pour partir au Corcovado. Je vais en profiter pour faire une vidéo ! Ensuite, on part de Rio lundi pour arriver mardi à Paris. Et je vais courir la course U23 du meeting de Zurich le 1er septembre. »

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment