Meftah

Abdellatif Meftah fait partie de la sélection pour les Championnats d’Europe de cross.

 

En ballotage pour intégrer la sélection des Championnats d’Europe de cross (11 décembre à Chia), Samira Mezeghrane et Abdellatif Meftah ont été sélectionnés suite au cross de l’Acier. Comme annoncé sur Track and Life, Florian Carvalho et Liv Westphal ont également été repêchés.

Chaque année, la sélection pour les Championnats d’Europe de cross fait débat. Pourtant, le principe est simple : les quatre premiers athlètes du cross de sélection sont directement qualifiés, les deux autres places étant distribuées par la DTN après un comité de sélection. Cette année encore, tous les scénarios possibles ont été envisagés, les réseaux sociaux se faisant souvent l’avocat de ceux ayant fini cinquième et sixième des cross de sélection. Chez les jeunes, c’est Abderrazak Charik (6e à Gujan-Mestras) qui a fait les frais du choix de la DTN en voyant Fabien Palcau, pourtant huitième des sélections, se faire repêcher, son statut de vice-champion d’Europe jouant en sa faveur (voir article).

Mezeghrane préférée à Plumecocq

Cette fois, c’est la jeune Léa Plumecocq qui pourra avoir quelques regrets. Très belle cinquième Française du cross de l’Acier ce dimanche (voir article), l’Amiénoise ne verra pas la Sardaigne. La FFA a en effet décidé de sélectionner Samira Mezeghrane, 36 ans et sixième à l’Acier. Mais dès dimanche, ce choix paraissait très probable pour Philippe Dupont, le manager général du demi-fond. « Elles (Plumecocq et Mezeghrane) n’ont pas du tout fait la même course. Samira Mezeghrane a couru devant pour finir première Française alors que Léa a fait une autre course. »

Mezeghrane

Samira Mezeghrane a été préférée à Léa Plumecocq.

 

Impressionnante en stage au Portugal à la Toussaint et malade en début de semaine, Mezeghrane est évidemment attendue à un autre niveau dans moins de deux semaines en Sardaigne. L’athlète du Stade de Vanves, complète donc la sélection où, comme annoncé sur Track and Life (voir article), Liv Westphal avait son ticket déjà réservé. C’est donc avec une belle densité (Laurane Picoche, Aurore Guérin, Sophie Duarte, Floriane Chevalier-Garenne, Liv Westphal et Samira Mezeghrane) que l’équipe de France féminine défendra sa médaille d’argent par équipes acquise en 2015.

Durand paie son absence d’Allonnes

Du côté des garçons, les deux tickets supplémentaires ont atterri entre les mains de Florian Carvalho et Abdellatif Meftah. Impressionnant à Gujan-Mestras il y a une semaine (1er), Carvalho s’était vu assuré une place par la DTN entre les deux cross, d’où son absence à Leffrinckoucke (voir article).

Il restait donc un choix à faire entre Abdellatif Meftah (5e Français à Allonnes), Anouar Assila (6e Français à Allonnes), Yohan Durand (2e Français à Gujan-Mestras), voire Hassan Hirt (premier Français à l’Acier). Ce dernier a été plutôt simple puisqu’en terminant deuxième Français à l’Acier, derrière Hassan Hirt, Abdellatif Meftah a rempli le plus de critères par rapport aux autres qui n’étaient pas à Allonnes (Durand et Hirt), ou plus loin au classement comme Assila (4e Français à l’Acier). « Chez les hommes la sélection était à Allonnes, rappelait dimanche Philippe Dupont. Même si c’était intéressant de venir voir ce qui se passait ici (au cross de l’Acier). Ceux qui n’étaient pas à Allonnes, c’est quand même dommage. »

D’ailleurs, à l’arrivée de sa course, Yohan Durand regrettait de n’être pas allé dans la Sarthe défendre amplement ses chances. C’est donc avec Morhad Amdouni, qui a finalement décidé de participer, après s’être longtemps posé la question, Timothée Bommier, Michael Gras, Djilali Bedrani, Florian Carvalho et Abdellatif Meftah que l’équipe de France tentera de détrôner l’Espagne.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment