Lucie Lerebourg

Lucie Lerebourg a battu son record personnel sur 3 000 m steeple.

 

La double championne de France espoirs du 1 500 m et du 3 000 m steeple, Lucie Lerebourg a profité du meeting Fungana, organisé aujourd’hui à Pontoise, pour effectuer sa rentrée sur steeple, tout en tirant le 1 500 m. Cet événement, pour lequel tous les fonds récoltés sont reversés à l’association Fungana afin de rénover l’école Iten Primary School au Kenya, a donné la part belle aux Franciliens.

Depuis plusieurs saisons, Lucie Lerebourg nous a habitués à multiplier les courses et surtout les résultats. La saison dernière, la Normande a remporté les Championnats de France espoirs sur 3 000 m steeple, son épreuve de prédilection, mais également sur 1 500 m. Une distance sur laquelle elle a également terminé vice-championne de France Elite à Angers, terminant 4e sur le steeple.

Des passages de rivière difficiles

Cette fois, pour sa rentrée sur 3 000 m steeple, l’athlète de Rouen Maromme Mont Saint-Aignan a décidé d’ajouter une difficulté, puisqu’elle était lièvre sur le 1 500 m deux heures avant son 3 000 m steeple. « A l’origine, je devais faire lièvre sur le 1500 m. Et comme on sait que mes 3 000 m steeple ne sont jamais top en reprise, je voulais en faire un avant d’attaquer les gros meetings. Mais je ne savais pas si j’allais seulement courir 2 000 m. Finalement le scénario a un peu changé car je suis inscrite à Oordegem (27 mai) et je suis pour l’instant en série 2 donc je voulais améliorer mon temps pour pouvoir entrer dans la première série. »

Ce premier objectif a été rempli. Bien calé pendant 1 500 m derrière la lièvre Zakia Aderghal, Lerebourg s’est ensuite battue toute seule pour boucler son 3 000 m steeple en 10’13’’29 (ex-record : 10’16’’65). « Quand on voit que j’ai fait 9’25 cet hiver au 3 000 m (9’25’’76), je pense que j’ai un meilleur chrono à aller chercher. Aujourd’hui, il y a une petite frustration car je n’étais pas bien calée sur les obstacles. C’était mes premières rivières aussi. J’ai vu que rien que là, il y a du temps à aller chercher. »

Abubakr Abdallah s’impose sur 5 000 m

D’autant plus que l’athlète avait déjà un 1 000 m en 2’50 dans les jambes, qui a d’ailleurs permis à l’athlète locale Pauline Simon de l’emporter sur 1 500 m en 4’25’’20. Plusieurs performances étaient à noter comme celles de Sal Mezzaourou-Taleb (1’51’’42) et de Khelifa Jebari (2’05’’50) sur 800 m, alors que sur 5 000 m, on retiendra également les belles victoires du junior Abubakr Abdallah (Soudan) en 14’27’’43 et d’Emily De la Bruyère en 16’29’’64.

Des athlètes qu’on devrait retrouver dans les prochaines semaines sur le circuit national des meetings, Lucie Lerebourg en tête. « Je travaille régulièrement, donc c’est hyper agréable de voir que ça progresse, lâchait-elle. Ca permet aussi de se motiver encore plus et c’est agréable de se dire que je vais pouvoir rentrer dans des gros meetings. »

Pour elle, le prochain gros rendez-vous aura lieu le 27 mai prochain à Oordegem où elle essaiera de casser pour la première fois la barrière des 10’.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment