Marie Gayot et Estelle Perrossier au meeting Féminin du Val d'Oise.

Marie Gayot a remporté sa série du 400 m en 53’’61 , alors qu’Estelle Perrossier prenait la quatrième place en 54’’21.

 

Les Françaises Marie Gayot, Carole Zahi et Sandra Gomis ont sorti leur épingle du jeu ce soir lors du meeting Féminin du Val d’Oise.

La soirée des femmes avait commencé par… les hommes. Favori du 400 m, le membre du relais 4×400 m Thomas Jordier répondait présent. Calé dans la foulée du Rémois Angel Chelala, Jordier terminait fort pour boucler le double tour de piste en 47’’32. « C’est un bon chrono en salle, analysait-t-il. J’aurais bien aimé faire moins de 47’’ mais je me suis endormi dans la première ligne droite. »

Bien lancé, le meeting pouvait voir entrer ses reines dans l’arène. Premières à se mettre en piste, les perchistes réveillaient le public. Mais sans les Françaises Marion Fiack (gênée par son tendon d’Achille) et Marion Lotout (hypoglycémie), forfait de dernières minutes, c’étaient les Suédoises qui faisaient le spectacle. La jeune Lisa Gunnarsson franchissait 4m47, synonyme de record du monde cadettes, juste devant son ex-détentrice Angelica Bengtsson. Celle-ci n’en restait pas là et dépassait sa compatriote pour finir deuxième du concours avec un saut à 4m53. Comme à Mondeville, la Grecque Nikole Kyriakopoulou planait au-dessus de la mêlée (4m65), alors que Vanessa Boslak améliorait la meilleure performance française de la saison avec 4m47.

Record du monde cadettes de la perche

Lisa Gunnarsson et Angelica Bengtsson au meeting féminin du Val d'Oise.

Lisa Gunnarsson s’est emparée du record du monde cadettes que détenait jusque-là Angelica Bengtsson.

 

Les concours étaient d’ailleurs dominés par les athlètes internationales puisque la Britannique Shara Proctor s’imposait à la longueur (6m50) et l’Ukrainienne Oksana Okuneva remportait la hauteur (1m90). Stoppée à 1m84, la junior Nawal Meniker n’avait pas le sourire. « J’espérais un peu mieux. Mais je n’arrivais pas trop à pousser. »

Une poussée qu’a parfaitement réussie la sauteuse, reconvertie sprinteuse durant l’hiver, Eloyse Lesueur. En dedans à Mondeville, la championne du monde en salle de la longueur a signé un retour probant (7’’38). « C’est un peu émouvant pour moi de me retrouver avec les pointes au pied sans douleur. C’était juste un plaisir car je reviens de loin. » Trop juste pour atteindre la finale, Lesueur a pu admirer la jeune Carole Zahi, fraichement naturalisée Française, rafler la meilleure performance de l’année en 7’’21 (2e).

Sandra Gomis au meeting féminin du Val d'Oise.

Sandra Gomis a terminé 3e du 60 m haies en 8’’04.

 

Une prise de pouvoir sur les bilans que confirmait également Sandra Gomis sur les haies. Dans une course extrêmement relevée avec entre autres l’Anglaise Tiffany Porter, elle améliorait son chrono de l’hiver (8’’04) pour s’emparer de la troisième place. « C’était une belle bataille, souriait Gomis. J’espérais un peu mieux mais comme ça je sais ce qu’il me reste à travailler. »

Manque de fraîcheur pour Gayot et Claude-Boxberger

Une place sur le podium qu’obtenait également Marie Gayot. Devant la marraine de l’épreuve et double championne olympique du 400 m, Marie-José Pérec, la protégée de Laurent Hernu faisait preuve d’autorité dans sa série pour s’imposer en 53’’61. Trop juste cependant pour terminer première puisque dans l’autre course Lisanne De Witte bouclait la distance en 53’’38. « Je ne suis pas du tout satisfaite, lâchait Gayot. Apparemment je n’ai pas récupéré de mon stage. J’ai mis les bonnes intentions mais je manquais de fraîcheur. »

Un manque de fraicheur qu’a également ressenti Ophélie Claude-Boxberger sur le 1 500 m. En l’absence de Claire Perraux, la spécialiste du steeple a terminé à la dernière place (4’25’’35), incapable de réagir lors de l’emballage final. « J’ai beaucoup de fatigue liée à mon stage en Afrique du Sud. C’était ma seule sortie de l’hiver et ce n’était pas un objectif. Sans jus, ce n’est pas possible de réussir dans une course tactique. »

Alors que Calude-Boxberger repartira en stage dès ce samedi au Kenya, beaucoup d’autres athlètes présents ce soir seront à Gand à l’image de Sandra Gomis, désireuse de faire encore baisser le chrono.

Marion Lotout et Marion Fiack and meeting féminin du Val d'Oise.

Soupe à la grimace pour les Françaises Lotout (à gauche) et Fiack, forfait juste avant le début du concours de la perche.

 

Retrouvez plus de photos de l’événement dans la galerie.

Résultats complets.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment