meeting d'Oordegem

Maëva Danois a terminé deuxième du 3 000 m steeple en 9’40’’19.

 

Les steepleurs Maëva Danois et Louis Gilavert ont réalisé les plus belles performances du meeting d’Oordegem ce samedi. La première nommée a réussi les minima pour les Championnats d’Europe alors que le second n’est pas passé loin du record de France juniors de la spécialité.

Tout le monde était d’accord sur ce point : les conditions étaient tout simplement idéales ce samedi à Oordegem. Et on peut dire que certains ne se sont pas gênés pour repartir de Belgique le sourire aux lèvres. Et à ce jeu-là, la plus heureuse était sans contestation, Maëva Danois. La vice-championne d’Europe espoirs s’est retrouvée au meilleur moment pour signer un nouveau record personnel (9’40’’19) et accrocher les minima pour les Championnats d’Europe d’Amsterdam. Toujours dans le premier paquet de tête, l’athlète de Adrien Taouji relançait à 600 mètres de la ligne pour finalement terminer deuxième d’une course pleine de panache. « Aujourd’hui j’ai couru pour la gagne, lâchait Danois, le sourire aux lèvres. C’est le genre de courses qu’il me faut. Quand je cours pour gagner, ça me stimule. J’étais dans ma course et je n’ai jamais regardé le chrono. »

Un chrono qui est bien descendu également pour Marie Bouchard (9’45’’69) et Aïssé Sow (9’52’’24) alors que Claire Perraux (10’03’’11) et Emma Oudiou (10’21’’92) terminaient plus en retrait.

Gilavert tout près du record de France juniors

En retrait, Louis Gilavert ne l’a jamais été. Toujours en troisième position de la série 2 du 3 000 m steeple, le protégé de Thierry Choffin attaquait à un tour de l’arrivée avant de se faire reprendre dans les derniers 200 m. A l’arrivée, un chrono de 8’43’’53, à moins d’une seconde du record de France juniors de Djilali Bedrani (8’42’’67). « J’avais une revanche à prendre sur Rehlingen, lâchait celui qui n’est encore que juniors 1. Pendant la course, je n’avais plus rien en tête. Je pensais juste à la ligne d’arrivée. Le record de France je l’ai dans un coin de la tête mais je suis encore jeune. Je suis déjà très content de me rapprocher de Djilali, qui est un athlète qui m’inspire. »

Meeting d'Oordegem

Louis GIlavert est passé tout près de battre le record de France.

 

Meilleure performance européenne de la saison chez les juniors, Gilavert a évidemment validé son ticket pour les Championnats du monde en Pologne (8’57). Un pays qu’il pourra peut-être visiter avec son pote du pôle espoirs de Fontainebleau, Yani Khelaf. Plein d’autorité, le jeune miler a relancé un 1 500 m parti trop lentement pour finalement terminer deuxième de la série C en 3’44’’59 (minima 3’44’’74). Dans le clan français c’est Quentin Tison qui tirait son épingle du jeu en terminant troisième de la série B en 3’40’’73 alors que l’international Simon Denissel prenait la neuvième place de la série A en 3’41’’11. « J’étais venu pour ça, relativisait Denissel. Je reviens de loin (il traine une pubalgie depuis la fin du mois de janvier). Donc c’est pas mal. »

Selmouni et Renaudie déçus

Son collègue d’entrainement à Lille était quant à lui beaucoup plus déçu. Deuxième du 800 m (1’46’’78), Sofiane Selmouni regrettait de n’avoir pas pris plus de risques. « C’est dommage car je me sentais bien et les conditions étaient parfaites. Mais on passe trop lent au 600 m. Je suis déçu car il y avait 1’45 à faire. » Troisième de la course, juste devant Brice Leroy (4e en 1’47’’33), après avoir relancé à la cloche, Paul Renaudie (1’47’’22) était également insatisfait. « On n’aurait cru des débutants puisque c’est parti en 23’’5 avant de faire le deuxième 200 m en 28’’. Après j’emmène tout le monde jusqu’au 750 m. Mais bon, les chronos descendent et je finis fort. Il faut d’autres courses. »

Meeting d'Oordegem

Sofiane Selmouni et Paul Renaudie ont terminé respectivement 2e et 3e du 800 m, alors que Brice Leroy a pris la quatrième place.

 

D’autres courses, c’est ce qu’il faudra également aux spécialistes du 400 m pour aller chercher les minima pour les Championnats d’Europe. Venue pour travailler avec un 200 m (24’’12) et un 400 m (52’’41) à son programme, Marie Gayot regrettait presque de n’avoir pas juste couru sur sa distance. « Si je n’avais pas fait le 200 m , je pense que j’aurais fait les minima (52’’10). Mais bon, on avait prévu ce petit enchainement pour voir. »

Meeting d'Oordegem

Marie Gayot a enchaîné un 200 m et un 400 m.

 

Chaboudez pas loin d’Amsterdam

Ses collègues masculins n’ont pas eu plus de réussite puisque dans une série très relevée, avec notamment Martyn Rooney (45’’88) et Youssif Rabam (45’’61), Mame-Ibra Anne (46’’28) et Thomas Jordier (46’’32) sont restés à distance des minima (45’’90).

Meeting d'Oordegem

Aurélie Chaboudez a terminé quatrième du 400 m haies en 56’’73.

 

Quatrième du 400 m haies en 56’’73, Aurélie Chaboudez a manqué le train pour Amsterdam de peu. Mais la pensionnaire de l’INSEP ne s’inquiétait pas à la vue de sa course. « J’ai été propre mais je n’ai pas respecté les consignes. Je suis partie avec une foulée de plus au départ. C’est encourageant de faire ce chrono dans une course où beaucoup de choses n’allaient pas. »

Sur la même distance, le jeune Victor Coroller restait également sur sa faim avec les minima pour les Monde juniors en poche mais encore loin de la barrière des 50’’ qu’il vise ouvertement. « Je suis en forme mais j’ai quelques petites douleurs qui ne me permettent pas encore d’être à 100 %. »

Moh pas loin du compte

A 100 %, Clarisse Moh l’était. Mais souvent enfermée durant son 800 m, elle ne pouvait faire mieux que 2’01’’66, tout près des minima européens (2’01’’00). « C’est dommage car je me sentais vraiment bien. Mais le fait de se faire enfermer m’a coûté quelques centièmes. »

Des centièmes, c’est ce qui a séparé les trois Françaises engagées dans la série B du 1 500 m. Bien emmenées par le lièvre, Johanna Geyer—Carles prenait les commandes au 1 000 m. Longtemps en tête, la championne de France de cross court piochait dans les derniers mètres pour finalement terminer troisième en 4’15’’59, battue d’un fil par Aurore Fleury (4’15’’57) et Marie-Eliane Saholinirina (4’15’’13).

Meeting d'Oordegem

Marie-Eliane Saholinirina, Aurore Fleury et Johanna Geyer–Carles ont fini dans un mouchoir de poche sur le 1 500 m.

 

Pires et Choquert mieux que Barrer

Et comme souvent aujourd’hui, c’est dans la série B que les satisfactions françaises pointaient leur nez sur le 5000 m. Hors du coup en course A, François Barrer (14’28’’15) laissait les louanges à Benjamin Pires et Benjamin Choquert, respectivement premier et deuxième de la seconde série en 14’01’’09 et 14’02’’35.

Des chronos qui permettent à ces athlètes d’être quasiment assurés d’une participation aux Championnats de France Elite. Un constat qui prévaut pour la plupart des Français engagés à Oordegem ce samedi.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment