Mahiedine Mekhissi

Mahiedine Mekhissi s’est imposé sur 3 000 m steeple lors du meeting de Sotteville-lès-Rouen.


 

Les têtes d’affiche du meeting de Sotteville-lès-Rouen ont répondu présent à l’image de Mahiedine Mekhissi, qui s’est imposé, alors que dans un concours de disque digne d’une finale olympique, Mélina Robert-Michon a signé sa meilleure performance de la saison.

Avant tout Rémois, Mahiedine Mekhissi est désormais un Sottevillais d’adoption, depuis qu’il a rejoint les rangs du club normand depuis plusieurs saisons. C’est donc évidemment lui qui avait la lourde tâche de clore le spectacle. Mais aujourd’hui, le triple médaillé olympique n’avait pas ses jambes des grands jours (passage en 2’43 au 1 000 m et 5’33’’5 au 2 000 m). Encore émoussé de son 1 500 m réalisé au meeting de l’Artois (voir article), le Français a assuré l’essentiel en résistant aux assauts de l’Ethiopien Amare Hailemari et du Kenyan Justus Kipkorir pour s’imposer à domicile (1er en 8’20’’14). « J’étais beaucoup fatigué aujourd’hui, j’ai couru les jambes chargées, avouait-il. Je l’ai senti dès les premiers tours. Mais je comptais avant tout gagner la course. Ca n’a pas été facile mais le principal a été assuré. »

Randrianasolo meilleur des sauteurs

Derrière, le Français Djilali Bedrani restait en deçà des minima en terminant septième en 8’38’’42. Des minima que les sauteurs en longueur étaient venus chercher. Mais ni Jean-Pierre Bertrand, ni Kafétien Gomis, ni le jeune Yann Randrianasolo n’ont réussi à s’envoler au niveau espéré, au contraire du Sud-africain Zarck Visser, vainqueur avec 8,07 m. Randrianasolo prenait la quatrième place avec 7,68 m, devant Jean-Pierre Bertrand (5e avec 7,59 m) et Kafétien Gomis (8e avec 7,43 m).

Mélina Robert-Michon

Mélina Robert-Michon a terminé quatrième du concours de disque avec 63,63 m.


 

Quatrième, c’est également la place de Mélina Robert-Michon, mais celle-ci n’a pas du tout la même saveur. Dans un concours digne d’une finale olympique, la Française a réussi son meilleur jet de la saison avec 63,63 m. Les Cubaines Perez (1er avec 69,19 m) et Caballero (3e avec 64,43 m) et la double championne olympique Perkovic (2e avec 68,30 m) étaient néanmoins plus fortes ce soir. « Je suis satisfaite, lâchait-elle. Avec 63 m à ce moment de la préparation, on est dans les temps. Réaliser ma meilleure performance de l’année sur le dernier meeting avant les France ça ne peut être que positif. »

Abandon pour Kowal

Pour le reste, les Français ne retiendront pas grand-chose de positif du meeting normand. A la perche, Marion Lotout n’a passé qu’une barre (7e avec 4,15 m) dans un concours dominé par l’Américaine Sandy Morris (4,76 m). Alors que sur les haies, Simon Krauss a tapé trop de haies sur sa fin de course pour espérer mieux qu’une sixième place en 13’’77 (+1,2).

Pas de minima non plus pour Orphée Neola sur 100 m. Toute proche lors du premier meeting national de la saison à Montgeron, la Française n’a pas pu faire mieux que 11’’37 (+2,6, 4e). « C’est la première fois que j’enchaîne autant de compétitions de ce niveau, explique-t-elle. C’est de l’expérience que je prends, donc voilà rien n’est regrettable ! »

Yoann Kowal

Yoann Kowal a connu un jour sans sur 1 500 m.


 

De l’expérience, Yoann Kowal en a un sac plein. Et c’est pour ça qu’il a décidé de couper son effort à la cloche lors du 1 500 m, bien conscient que sa forme du jour ne valait pas d’en faire plus. « On a pris le risque avec mon coach de favoriser les Mondiaux et donc de remonter plus tôt que prévu à Font Romeu. Je suis redescendu hier pour aller de Perpignan à Paris en ayant un trajet compliqué. Je ne me donne pas d’excuse, surtout que j’étais plutôt bien sur le footing et les lignes droites. Mais malheureusement, dès le premier 400, je me suis senti asphyxié. Alors oui, ce n’est pas bien mais si c’est pour finir en 3’45… »

Déçues, les coureuses du 800 l’étaient aussi après une course où seule la Cubaine Almanza s’est régalée (2’00’’46). Derrière, les Françaises Clarisse Moh (5e en 2’05’’59) et Lucie Lerebourg (7e en 2’07’’05) concluaient leur ultime test avant les Championnats de France Elite prévus dans une semaine, et où tous les Français présents ce soir seront au départ.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment