Yoann Kowal

Yoann Kowal a réalisé les minima pour les Championnats du monde de Londres sur 3 000 m steeple lors du meeting de Rome.

 

Les Français Yoann Kowal et Christophe Lemaitre ont réalisé les minima pour les Championnats du monde de Londres lors du meeting Diamond League de Rome.

Blessé au mois d’avril au meeting de la Réunion (voir article), Christophe Lemaitre a déjà pratiquement rattrapé son retard. Vainqueur au meeting de Montreuil (voir article) sur 100 m, le Français a confirmé sa forme en terminant deuxième du 200 m du meeting Diamond League de Rome en 20’’29 derrière Andre De Grasse (20’’01). Une bonne nouvelle pour le Français qui s’affranchit au passage des minima pour les Championnats du monde de Londres (20’’36). « Je ne fais pas un bon virage, a-t-il déclaré au micro de SFR Sport. Et même si j’arrive à relancer j’ai eu du mal à finir. »

Yoann Kowal prudent

Sur 3 000 m steeple, le champion d’Europe 2014 Yoann Kowal a répondu présent dès sa première sur sa spécialité. Déjà bien en jambes lors de son 1 500 m de rentrée au meeting de Marseille (voir article), le Périgourdin a couru intelligemment en partant prudemment (2’35 au 1000 m pour la tête de course), avant de rattraper les « morts » sur le dernier kilomètre pour terminer dixième en 8’15’’60 (victoire pour Conseslus Kipruto en 8’04’’63), minima pour les Championnats du monde dans la poche (8’26’’50).

Il aura manqué au contraire un petit centième à Floria Gueï pour réaliser les minima sur 400 m. En quête de repères suite à un changement de schéma tactique (voir article), la Lyonnaise a terminé quatrième du tour de piste en 51’’51, en revenant à son ancien schéma. « J’ai eu un meilleur feeling que lors de mes précédentes sorties », a lâché la Française au micro de SFR Sport.

Vicaut s’en contentera

Depuis la saison dernière, le co-recordman d’Europe Jimmy Vicaut nous avait habitué à placer son curseur sous les dix secondes sur 100 m. Mais comme à Marseille samedi dernier, le Français est resté juste au-dessus de la barrière mythique en terminant deuxième en 10’’05, derrière le Britannique Chijindu Ujah (10’’02). « Je suis un peu déçu du chrono, a lâché le Français. On verra la prochaine fois à Oslo. »

La prochaine on l’attendra également pour Garfield Darien. Dans une course digne d’une finale olympique, le Français a touché la cinquième haie, avant de ne pas pouvoir franchir la sixième. Devant, le recordman du monde Aries Merritt a signé son retour (13’’13) alors que Darien terminait en footing (9e en 15’’64).

Enfin, lors d’un 5 000 m supersonique remportée par la Kenyane Hellen Obiri en 14’18’’37, la Française Liv Westphal a terminé 18e en 15’40’’80, loin des minima pour Londres.

Tous les résultats.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Post a comment