Stella Akakpo

La Française Stella Akakpo n’a couru que la série mais cela lui a suffi pour claquer un 7’’19 sur le 60 m.

 

Le meeting national du DAC Reims a été l’occasion pour plusieurs Français de sortir de belles performances, à l’image de Stella Akakpo sur le 60 m (7’’19) et Alexandre Saddedine sur le 1 500 m (3’41’’38).

Alors que le 60 m haies masculins s’annonçait comme le grand rendez-vous de la soirée, le spectacle est venu d’ailleurs ce mercredi soir à la salle Jean Poczobut de Reims. D’entrée, la spécialiste du 100 m Stella Akakpo, esseulée au couloir 6, claquait un énorme 7’’19, record personnel et minima pour les Championnats du monde en salle de Portland (qu’elle ne souhaite pas courir).

Et alors qu’on attendait son duel avec l’Ivoirienne Marie-José Ta Lou (victorieuse en 7’’14), l’Amiénoise ne prenait pas part à la finale. « Je n’avais pas prévu de courir à Reims car je me suis fait une lésion à l’adducteur gauche ce samedi, explique Akakpo. Tout mon staff me disait de ne pas courir mais j’en avais envie. Je savais que je pouvais faire de bonnes choses. » Pour ne pas prendre plus de risque, elle quittait le meeting précocement, tout comme sa collègue d’entrainement Heloise Kane, auteure de 8’’46 en série du 60 m haies.

Krauss et Doucouré loin du compte

Sur les obstacles on attendait d’ailleurs un beau combat entre Français. Mais c’est finalement les Chinois qui dominaient les débats avec la victoire de Wenjun Xie (7’’65) devant son compatriote Zhang Honglin (7’’66). Le Français Benjamin Sedecias accrochait le podium (7’’75), alors que Ladji Doucouré (5e en 7’’84) et Simon Krauss (abandon) ne pouvaient se mêler à la lutte.

AV6A5038

Sur 60 m haies, la victoire est revenue au Chinois Wenjun Xie (en rouge) alors que le Français Simon Krauss (bleu et blanc) n’a pas fini la course.

 

Une lutte que se livraient les coureurs du 400 m haies, pour un format rarement visible en salle et toujours très spectaculaire. Et du spectacle, le public en a eu avec la chute du Néerlandais Jesper Art sur la dernière haie alors qu’il était en seconde position. Juste devant lui, l’Algérien Miloud Rahmani était venu pour arracher la meilleure performance africaine sur la distance. Malheureusement, il était disqualifié après avoir franchi une haie préalablement tombée. C’est donc le Français Alan Danois qui héritait des lauriers en 54’’44.

Meilleure performance mondiale de la saison pour Wote sur 1 500 m

La soirée se terminait par deux courses de demi-fond. L’Algérien Khaled Benmahdi montrait la voie sur 800 m en s’imposant en 1’48’’18 devant Renaud Rosière (1’49’’94) et Mouhcine Ouahman (1’50’’77).

AV6A5233

L’Ethiopien Aman Wote a survolé le 1 500 m en 3’38’’04, meilleure performance mondiale de la saison.

 

Quelques minutes plus tard, le peloton du 1 500 m déboulait à plein régime dans la foulée du lièvre David Verbrugghe. Bien calé en deuxième position, l’Ethiopien Aman Wote attendait son heure avant de s’envoler au 1 000 m. Un vol qui atterrissait en 3’38’’04, meilleure performance mondiale de la saison. Dans sa foulée, Cornelius Kiplangat (3’39’’89) et Gebremedhin Mekonnen (3’40’’31) prenaient les places d’honneur.

Profitant d’une course très rapide, Alexandre Saddedine explosait son record personnel sur la distance en 3’41’’38, meilleure performance française de la saison. « Le sourire est là, lâchait-il, une fois la ligne franchie. Je suis vraiment content. J’ai tout de suite senti que j’avais des jambes. J’ai pris des risques et c’est passé ! »

Une prise de risque salutaire que l’athlète de Maison-Alfort essaiera de renouveler ce dimanche lors du meeting de Metz. Un rendez-vous, le dernier avant les France, qui devrait également réserver son lot de surprises.

Saddedine_1500Reims_17fevrier

En terminant sixième du 1 500 m en 3’41’’38, Alexandre Saddedine a réussi la meilleure performance française de la saison.

 

Retrouvez les images du meeting.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment