Meeting de Rehlingen

Djilali Bedrani a terminé troisième du meeting de Rehlingen en 8’33’’73.

 

Sous un ciel capricieux et des températures automnales, Rénelle Lamote (1ere du 800 m en 2’00’’99) et Djilali Bedrani (3e du 3 000 m steeple en 8’33’’73) ont évité la douche froide à la délégation française aujourd’hui au meeting de Rehlingen (Allemagne).

Alors que les athlètes se mettaient en place pour le départ du 800 m masculins, de gros nuages noirs faisaient leur apparition au-dessus du stade de Rehlingen. En train de se refroidir, le lièvre Thomas Larchaud pestait contre le starter. Finalement l’averse était évitée de peu mais les espoirs français sur le double tour de piste étaient douchés par le vent.

Fin de course difficile pour Dahmani

Alors que Paul Renaudie (1’48’’30) et Léo Morgana (1’48’’56) avaient été envoyés en série 2, Samir Dahmani s’accrochait à la foulée de Larchaud pour essayer de se rapprocher des 1’45’’10 (minima olympiques). Après un passage en 52’’ au 400 m, le Martégal Dahmani relançait l’allure (1’18 au 600 m) avant de connaître une fin de course compliquée (3e en 1’48’’25). «  J’ai relancé comme un malade au 400 m mais je l’ai payé sur la fin, analysait Samir Dahmani. Dans la dernière ligne droite, avec le vent et le lactique, j’ai eu l’impression d’être au ralenti. »

Meeting de Rehlingen

Samir Dahmani a terminé troisième du 800 m en 1’48’’25.

 

Un résultat en-deçà des attentes qui a été le lot de la plupart des Français engagés ce lundi au meeting allemand. Un peu plus tôt, les lanceurs Mathilde Andraud et Gaëtan Bucki n’avaient pas réussi à se transcender. Gênée depuis une semaine à un genou, Andraud était avant tout venue pour se rassurer. « Le genou ça va, mais du coup j’ai été perturbée dans mes marques », regrettait la Niçoise, finalement quatrième avec un jet à 57,02 m. De son côté, Bucki ne faisait pas mieux que deux jours plus tôt au meeting de Tergnier (5e avec 19,34 m). C’est finalement le spécialiste du javelot Kilian Durechou qui s’en sortait le mieux, avec un jet à 77,61 m (6e), une performance qu’il n’avait plus réalisée depuis 2013.

Meeting de Rehlingen

Gênée à un genou, Mathilde Andraud était avant tout venue pour se rassurer.

 

Chute pour Claude-Boxberger, abandon pour El Bouajaji

Très vite, les regards se tournaient donc vers le demi-fond. Dans la foulée de la star locale Gesa Krause, troisième des derniers Championnats du monde sur 3 000 m steeple, Ophélie Claude-Boxberger s’essayait sur 2 000 m steeple. Mais après trois tours et une chute à la rivière, la Française lâchait prise pour finir 4e en 6’39’’91.

La start-list du 1 500 m était tout aussi alléchante. Lièvre pour l’occasion, Mounir Akbache lançait la course sur des bonnes bases mais une chute après 700 m désorganisait un peloton où ne figurait finalement pas Morhad Amdouni (il se concentre sur le meeting de Rabat). Après un passage en 2’24 au 1 000 m, un nouvel accrochage à la cloche désespérait le junior Mohamed-Amine El Bouajaji qui décidait de jeter l’éponge. Seul le Lyonnais Guillaume Adam était donc présent à l’emballage. Un peu court, il terminait quatrième en 3’43’’80.

Minima européens pour Lamote

On attendait donc une éclaircie avec Pierre-Ambroisse Bosse sur le 400 m, mais le recordman de France du 800 m n’était finalement pas présent au départ, préférant éviter le coup de froid. Et alors que Nawal Meniker échouait trois fois à 1,87 m (2e avec 1,84 m), c’est donc vers Rénelle Lamote et le 800 m féminin que tous les espoirs français se reportaient. Et comme souvent, l’athlète du pôle de Fontainebleau ne décevait pas. Accrochée sur le porte-bagage de la lièvre, elle la dépassait après 350 m pour relancer une course partie trop lentement à son goût. Trop esseulée (59’’ au 400 m) pour aller plus vite, Lamote bouclait le double tour de piste en 2’00’’99, minima pour les Championnats d’Europe en poche. « Ce chrono était prévisible mais je voulais faire mieux, lâchait-elle. Mais je ne peux pas dire que c’est une déception à la vue de la physionomie de la course. Les sensations reviennent, c’est un soulagement. »

Meeting de Rehlingen

Rénelle Lamote a pris ses responsabilités dès la fin du premier tour avant de conclure son 800 m en solitaire.

 

Une première pour Gilavert

Plus qu’un soulagement, c’était tout simplement une délivrance qui s’emparait de Djilali Bedrani sur le 3 000 m steeple. Bien calé dans le peloton pendant 2 000 m, le protégé de Sébastien Gamel terminait en boulet de canon pour finir à la troisième place en 8’33’’73 (minima Championnats d’Europe : 8’31’’00), record personnel explosé (8’40’’60 en 2015). « Ca fait des années que je galère dans les 8’40, lâchait-il, les larmes aux yeux. Je n’ai rien lâché pendant toutes ces années. Le travail a enfin payé. Je n’y crois pas. »

Derrière lui, Romain Collenot-Spriet bouclait la distance en 8’40’’54 alors que le junior Louis Gilavert échouait tout près des minima pour les Championnats du monde de sa catégorie (13e en 8’58’’05 contre 8’57’’00). « C’était ma première sortie sur 3 000 m steeple, souriait l’athlète de l’Athlé Sud 77. Ca change vraiment du 2 000 m. J’ai souffert dans le dernier 1 000 m. »

Un 3 000 m steeple qui se concluait sous le soleil, arrivé un peu tard, au goût de la plupart des Français venus tenter leur chance en Allemagne.

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment