Meeting de Nantes

Laura Valette s’est imposée sur 60 m haies devant l’internationale seniors Sandra Gomis.

 

Le premier meeting du circuit national indoor a permis à plusieurs athlètes internationaux de briller aujourd’hui dans la salle Pierre Quinon de Nantes, avec notamment les victoires des espoirs Laura Valette et Maroussia Paré, ainsi que Loïc Desbonnes surprenant vainqueur du 60 m haies.

Tête d’affiche de ce meeting de Nantes, Wilhem Belocian est passé à côté. Pour sa course de rentrée, devant les caméras de SFR Sports et son consultant Teddy Tamgho, le médaillé de bronze des derniers Championnats d’Europe d’Amsterdam a calé dès les séries du 60 m haies (8’’01), avant de couper son effort en finale B (8’’05). L’espoir français de la discipline a laissé la vedette à Loïc Desbonnes, tout surpris de remporter ce meeting en 7’’71, devant Simon Krauss (7’’74) et Thomas Delmestre (7’’79). « Je suis surpris du chrono, lâchait Desbonnes. Depuis le 10 décembre, avec le froid, je n’ai pas pu m’entrainer sur les haies. J’ai juste fait du rythme sur des plots. Je ne pensais pas faire ça. (ex-record 7’’86). »

Valette et Raharolahy s’imposent à domicile

Venue pour faire un chrono autour des 8’’20, la locale de l’étape Laura Valette a, elle aussi, était agréablement surprise. Tout juste espoir, la recordwoman de France juniors de la discipline s’est imposée devant la demi-finaliste olympique Sandra Gomis en 8’’13, signant un nouveau record personnel (8’’23 pour Gomis). « J’avais déjà fait mon record en série (8’’20), expliquait Laura Valette. Je savais que je pouvais aller plus vite au départ. Ce que je pense avoir réussi en finale. Mais je sais que Sandra était en reprise alors que moi je vais vers mon pic de forme. »

Egalement licenciée au Nantes Métropole athlétisme, Agnès Raharolahy s’est aussi imposée sur ses terres. Partie d’entrée en tête du 400 m, l’internationale a tout couru devant, repoussant dans la dernière ligne droite le retour de sa collègue de relais Estelle Perrossier. « J’étais super stressée avec le fait que je courais à domicile et que c’était mon premier 400 m de la saison, avouait-elle. J’espérais faire mieux (54’’26 contre 54’’47 pour Perrossier) mais c’était un test vu que je rentre de stage. C’est la première fois que je fais un 400 m comme ça devant tout le monde en salle. »

Ken Romain plus vite que Zeze et René

Deuxième derrière Jeffrey John sur 200 m (21’’51 contre 21’’59), le spécialiste du 400 m Mame-Ibra Anne innovait également, puisqu’il s’alignait sur son premier 200 m en salle depuis la saison 2012. « C’était difficile car en ce moment je m’entraine dur, expliquait le finaliste sur 400 m des derniers Championnats d’Europe d’Amsterdam. C’est une compétition que je n’ai pas du tout préparé. C’est juste dans la continuité du travail que je fais en vue de cet été. C’est correct pour une petite course de rentrée. »

Des courses de rentrée qui laissaient également les spécialistes du 100 m sur leur faim, à l’image de Mickaël meba Zeze (6’’76) et Marvin René (6’’80) qui étaient battus sur 60 m par le Britannique Kyle De Escofet (6’’61) et le Français Ken Romain, en grande forme depuis le début de saison (6’’71).

Paré bien dans ses pointes

Tout comme la jeune Maroussia Paré. Déjà très en jambe lors du meeting de Tignes, la membre du relais 4×100 m de l’équipe de France lors des derniers Jeux olympiques a remporté le 60 m en 7’’41, après une série compliquée où on l’a vu s’affaisser sur un appui au départ. « Après ma série horrible, où je tombe sur mon deuxième appui, j’ai essayé de tout oublier en finale et c’est passé. Je suis vraiment contente. Je me sens très bien. Avec mon coach, on est repartis sur ce qui me va le mieux avec une saison indoor et une outdoor. L’année dernière, je n’avais fait que l’été et cela ne c’était pas très bien passé. Il me faut beaucoup de courses avant d’être bien. Là je suis bien psychologiquement et physiquement. »

Paré aura son lot de courses pour le week-end puisqu’elle s’alignera dès demain à Eaubonne sur 200 m. Un doublé que réalisera également Mame-Ibra Anne, qui rentrait sur Paris dès la fin de la compétition.

Les minima pour Akakpo
Alors que certains de ses partenaires d’entrainement étaient au meeting de Nantes, Stella Akakpo a brillé dans la salle d’Eaubonne. L’internationale française a bouclé son 60 m en 7’’23, réussissant les minima pour les prochains Championnats d’Europe en salle de Belgrade (7’’25).

Partager cet article

Journaliste professionnel. Fondateur et rédacteur en chef de Track and Life.

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment